NOUVELLES
09/08/2013 08:36 EDT | Actualisé 09/10/2013 05:12 EDT

Pospisil aura-t-il l'énergie?

Pour un quatrième jour de suite, Vasek Pospisil disputera le match le plus important de sa carrière.

Trois jours après sa première victoire contre un joueur du top 20, deux jours après avoir fait la barbe à un vieux routier, au lendemain de son triomphe sur le numéro 6 mondial, Pospisil devra en découdre avec un ancien numéro 3, vendredi après-midi.

Le Canadien a en effet rendez-vous avec le Russe Nikolay Davydenko, désormais 47e au monde, pour une place dans le carré d'as. Pour la première fois du tournoi, Pospisil se produira sur le central.

Le parcours de Pospisil est si impressionnant jusqu'ici qu'on se demande presque s'il n'est pas favori face au vétéran de 32 ans. La coqueluche de la Coupe Rogers a certainement rencontré jusqu'ici une opposition plus féroce que Davydenko, dont les meilleures années sont passées.

La rencontre quart de finale entre Vasek Pospisil et Nikolay Davydenko sera présentée à partir de 12h vendredi sur le central, en direct à la télévision et sur le site Internet de Radio-Canada.

Ce dernier a d'abord éliminé Gilles Simon, 14e tête de série, mais incommodé par une blessure aux côtes. Il a ensuite eu en cadeau l'Espagnol Pablo Andujar, un 52e joueur mondial qui a remporté 25% de ses matchs sur surface dure dans sa carrière (14 sur 53). Et son défi du troisième tour était son compatriote Alex Bogomolov fils, 83e au monde.

Mais dans l'entourage de Pospisil, le défi demeure entier, d'autant plus que le jeune homme de 23 ans a disputé six matchs lors des six derniers jours.

« Tous les matchs sont difficiles en Masters 1000, rappelle l'entraîneur de Pospisil, Frédéric Fontang, à Radio-Canada Sports. La clé sera sa récupération, comment il sera (vendredi). Davydenko a un jeu très stéréotypé, il joue vite. Vasek devra jouer son jeu, mais la variation sera très importante. »

Au lendemain d'une victoire haute en émotions face à Tomas Berdych, le danger d'une baisse d'adrénaline peut-il guetter Pospisil?

« Il est en confiance et le public va le porter, a assuré Fontang. Il n'aura pas de baisse mentale. C'est surtout la gestion physique du match. Il devra être agressif pour ne pas être en fond de court et trop courir. Parce qu'avec l'accumulation des matchs avec Vancouver, c'est surtout dans cette gestion là qu'on devra être vigilant. »

Davydenko dispute ses premiers quarts de finale depuis le tournoi de Dubaï, en février. Il n'a jamais affronté Pospisil dans sa carrière.

Raonic a le numéro de Gulbis

De son côté, l'autre Canadien toujours en lice, Milos Raonic, sera opposé au Letton Ernests Gulbis, bourreau d'Andy Murray en huitièmes de finale.

Il s'agira d'un quatrième duel entre les deux hommes. Raonic a remporté les trois premiers duels, chaque fois en deux manches.

Gulbis, 38e au monde, connaît une semaine inspirante à Montréal. Ses trois victoires ont été enregistrées contre des adversaires mieux classés que lui : Feliciano Lopez (29e), Fabio Fognini (16e) et Murray (2e).

Les deux Canadiens jouent dans la session d'après-midi.

PLUS:rc