NOUVELLES
09/08/2013 12:33 EDT | Actualisé 09/10/2013 05:12 EDT

La quête de la «vraie» Joconde mène à des ossements dans une église de Florence

FLORENCE, Italie - Les chercheurs qui tentent d'identifier la femme ayant servi de modèle pour la célèbre toile «La Joconde», de Léonard de Vinci, ont extirpé des ossements dans une basilique de Florence qu'ils espèrent être ceux de ses descendants.

Le géologue Antonio Moretti a affirmé vendredi aux journalistes réunis à la basilique de la Très-Sainte-Annonciation que les restes humains avaient été enterrés sous une pierre indiquant qu'ils appartenaient à la famille de l'époux et des fils de Lisa Gherardini.

Selon certains experts, Mme Gherardini a servi de modèle au maître de la Renaissance pour l'exécution de sa plus célèbre oeuvre.

Les scientifiques réaliseront des tests afin de vérifier si l'ADN des ossements des enfants correspond à celui des restes féminins qui ont déjà été retrouvés dans un couvent florentin et que l'on croit être ceux de Lisa Gherardini, dont le décès remonterait à 1542.

Si les résultats sont concluants, les chercheurs prévoient reconstruire le crâne de la femme et le comparer au tableau. Le sourire énigmatique de la femme, lui, demeurera probablement un mystère.

PLUS:pc