BIEN-ÊTRE
09/08/2013 10:55 EDT | Actualisé 09/10/2013 05:12 EDT

H&M retire des coiffures autochtones de ses magasins

Getty
The Hennes & Mauritz AB (H&M) company logo hangs at a store in London, U.K., on Wednesday, June 23, 2010. Hennes & Mauritz AB, Europe's second-largest clothing retailer, is looking at opening its first store in the southern hemisphere to tap emerging-market growth and catch up with larger rival Inditex SA. Photographer: Simon Dawson/Bloomberg via Getty Images

La chaîne H&M, qui vend des vêtements, a dû retirer des coiffures de fausses plumes de ses magasins de partout au pays, après avoir reçu des plaintes soutenant que ces articles font offense aux Autochtones.

Kim Wheeler, une Ojibway-Mohawk de Winnipeg, est l'une des personnes qui ont porté plainte, après avoir vu les coiffures, d'une valeur de 15 $, dans un magasin de Vancouver.

« Mon premier instinct a été de les acheter toutes et de les jeter à la poubelle », dit-elle. « Ça ne nous honore pas. C'est une moquerie envers notre culture », ajoute Kim Wheeler.

La femme de 44 ans, qui travaille dans les médias, a plutôt opté pour déposer une plainte auprès de l'entreprise.

« Les coiffures sont portées par les chefs de certaines de nos communautés, c'est un symbole de respect et d'honneur. Elles ne devraient pas être vendues en tant qu'accessoires. »

Elle ajoute que les Autochtones dénoncent la mode qui permet l'utilisation de ces coiffures.

Une collection estivale, selon H&M

La porte-parole torontoise de l'entreprise suédoise, Emily Scarlett, explique que les coiffures font partie de la collection estivale « H&M Loves Music », qui cible les participants aux divers festivals de musique qui se déroulent pendant l'été.

« Les festivals de musique permettent l'expérimentation de diverses modes afin d'exprimer les personnalités [des participants]. Les accessoires font partie de ça. » -- Emily Scarlett, porte-parole de H&M

Emily Scarlett confirme que H&M a reçu trois plaintes à propos de ces coiffures en fausses plumes et a rapidement décidé de les retirer de ses 61 commerces canadiens. « Nous ne voulons pas offenser qui que ce soit ou paraître insensibles », ajoute-t-elle.

La porte-parole ne sait toutefois pas si les coiffures ont aussi été retirées des magasins de la compagnie H&M ailleurs dans le monde.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.




INOLTRE SU HUFFPOST

Les stars aux imprimés fous