NOUVELLES
09/08/2013 06:49 EDT | Actualisé 09/10/2013 05:12 EDT

Espagne : tout le réseau ferroviaire scruté à la loupe

L'Espagne procède à une évaluation complète de la sécurité sur l'ensemble de son réseau ferroviaire, un peu plus de deux semaines après le déraillement de Saint-Jacques-de-Compostelle.

« Nous allons examiner tous les protocoles et les systèmes, le tableau des limites de vitesse, tout », a déclaré la ministre espagnole des Travaux publics et des Transports, Ana Pastor, devant une commission parlementaire.

La ministre a assuré que les décisions appropriées seraient prises en fonction des résultats de l'évaluation.

Cette remise en question de la sécurité ferroviaire est la conséquence du déraillement qui a fait 79 morts et 180 blessés, le 24 juillet, près de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Une enquête judiciaire tente présentement de comprendre pourquoi le conducteur roulait à 179 kilomètres à l'heure dans une zone limitée à 80.

Au moment du déraillement, le conducteur venait de terminer une communication téléphonique avec le contrôleur du train. Il fait maintenant face à 79 chefs d'accusation d'homicide par imprudence.

La vitesse excessive et l'erreur humaine ont été accusées pour l'accident, mais la tragédie a aussi mis en doute la sécurité et la signalisation du réseau espagnol de trains à grande vitesse (TGV).

Ce réseau est constitué de tronçons réservés aux TGV, qui possèdent des systèmes de sécurité très sophistiqués, et d'autres segments dits traditionnels, qui sont dépourvus de systèmes de freinage automatique.

C'est d'ailleurs sur une voie de ce type, moins sécurisée, qu'a eu lieu l'accident de Saint-Jacques-de-Compostelle. Certains TGV empruntent les deux types de voies ferrées, et les conducteurs doivent constamment s'adapter.

L'Espagne a investi plus de 60 milliards de dollars en 20 ans pour construire le second plus grand réseau de voies ferrées à grande vitesse au monde, après celui de la Chine. Le réseau continue d'ailleurs de prendre de l'expansion, malgré le marasme économique qui plombe le pays.

PLUS:rc