DIVERTISSEMENT
08/08/2013 11:14 EDT | Actualisé 08/10/2013 05:12 EDT

Le CRTC refuse d'inclure Sun News dans le forfait de base du câble

RC

Le CRTC refuse la demande de la chaîne télévisée Sun News, qui souhaitait être incluse au forfait de base du câble. Cette décision pourrait signifier que les jours du jeune réseau canadien sont comptés.

En mai dernier, les représentants du réseau Sun News, qui appartient à Québecor, avaient affirmé qu'un refus pourrait bien entraîner la fin de ses activités.

Le Conseil de la radiodiffusion et de la télédiffusion canadienne (CRTC) indique de Sun News Network fait partie des demandeurs qui n'ont « pas réussi à démontrer qu'ils avaient rencontré les critères pour l'obtention d'une ordonnance de distribution obligatoire. » Le demandeur avait à prouver qu'il est un service d'exception et qu'il atteint d'importants objectifs de politique de la Loi sur la radiodiffusion.

La chaîne Sun News demandait au CRTC d'obliger les distributeurs à l'inclure dans leur programmation de base pendant cinq ans.

Cette formule lui aurait permis de recevoir 18 ¢ par mois pour chaque foyer détenant un abonnement câble ou satellite et d'ainsi améliorer une situation financière jugée insoutenable par Québecor. L'an dernier, les pertes encourues par Sun News s'élevaient à 17 millions de dollars.

En revanche, les distributeurs s'étaient montrés réfractaires à l'idée d'inclure Sun News dans leur service de base, estimant que ce scénario augmenterait leurs coûts.

Lors des audiences du CRTC, une autre option avait été proposée, soit celle de « l'offre obligée », qui aurait forcé les fournisseurs de câble et de satellite à offrir Sun News, tout en laissant le choix aux clients de s'y abonner ou pas.

Ce deuxième scénario n'aurait toutefois pas été suffisant pour Sun News. « Une licence d'offre obligée serait une peine de mort », avait martelé son vice-président Kory Teneycke lors des audiences.

Le « Fox News du Nord »

La chaîne d'information continue en langue anglaise Sun News a pris l'antenne en avril 2011 avec l'ambition de rapatrier sur les ondes canadiennes les téléspectateurs qui se sont tournés vers les chaînes américaines. Elle a rapidement été baptisée « Fox News du Nord » par ses détracteurs, en référence au réseau américain conservateur.

La chaîne télévisée a notamment donné le ton avec son émission The Source, animée par Ezra Levant, un commentateur connu au Canada anglophone pour ses idées conservatrices.

Sun News a aussi alimenté la controverse après avoir diffusé en juin 2011 une entrevue jugée « agressive » par le Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) de l'animatrice Krista Erickson avec la chorégraphe Margie Gillis. Le CCNR a reçu des milliers de plaintes au sujet de cette entrevue, mais a finalement statué que l'animatrice n'avait pas violé le Code de déontologie en vigueur.

Les principaux concurrents canadiens de Sun News sont les chaînes CBC News et CTV News.

Feu vert pour TV5 et ARTV

Contrairement à Sun News, la chaîne Unis de TV5 pourra être incluse dans le service de base obligatoire des télédiffuseurs.

Unis doit offrir une programmation centrée sur les différentes communautés francophones au Canada, spécialement sur les langues officielles en situation minoritaire. Une autre chaîne tournée vers les francophones hors Québec, Accents, a toutefois essuyé un refus de la part du CRTC.

Par ailleurs, la chaîne ARTV devra être offerte par tous les distributeurs, mais les clients pourront choisir de ne pas s'y abonner.

Au total, 22 décisions ont été rendues par le CRTC pour des demandes de nouvelle distribution obligatoire ou de renouvellement.

INOLTRE SU HUFFPOST

Des fonctionnaires jouent aux immigrants pour Sun News