NOUVELLES
08/08/2013 10:40 EDT | Actualisé 08/10/2013 05:12 EDT

Israël approuve la construction de 800 maisons en Cisjordanie occupée

Israël a donné son accord préalable à la construction de plus de 800 domiciles au sein de colonies juives situées en Cisjordanie occupée sur un territoire revendiqué par les Palestiniens, a annoncé jeudi un responsable de l'État hébreu.

Guy Inbar, porte-parole de l'administration israélienne militaire en Cisjordanie, a précisé que le principe de la construction des nouveaux domiciles avait été approuvé mercredi, mais que le feu vert du gouvernement mené par Benjamin Netanyahu était nécessaire pour commencer les travaux.

La question des colonies juives en Cisjordanie a largement contribué à l'échec des précédents pourparlers de paix entre Israël et les Palestiniens, interrompus en 2010 avant une reprise le mois dernier.

L'Union européenne (UE) a exprimé sa déception face à l'expansion des colonies juives, en annonçant le mois dernier des restrictions qui doivent empêcher à partir de 2014 tout octroi de prêts ou de subventions aux entités israéliennes actives en Cisjordanie.

Benyamin Nétanyahou a réuni jeudi les principaux membres de son gouvernement pour évoquer les restrictions européennes.

Un responsable israélien a rapporté qu'il avait été décidé à l'issue de la réunion que son pays ne signerait pas de contrat avec l'UE, et qu'il lui demanderait des explications sur la signification de ces mesures. 

Les colons ont dit ne recevoir qu'une aide minime de l'UE, mais certains responsables israéliens craignent que les restrictions touchent indirectement des particuliers ou des entreprises qui ont des relations commerciales avec les colonies.

Quelque 500 000 colons israéliens vivent en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, dans des territoires capturés par Israël au cours de la guerre de 1967, tandis que 2,5 millions de Palestiniens y habitent.

Le gouvernement israélien a augmenté dimanche de six le nombre de colonies juives au sein d'une liste de localités classées « priorité nationale », qui sont susceptibles de recevoir des aides publiques supplémentaires.

Reuters 

PLUS:rc