NOUVELLES
08/08/2013 05:53 EDT | Actualisé 08/10/2013 05:12 EDT

Explosion dans un immeuble en Argentine: la recherche des disparus se poursuit

BUENOS AIRES, Argentine - Un chat a été retiré vivant des ruines d'un édifice résidentiel de l'Argentine soufflé par une explosion plus tôt cette semaine, mais les 11 personnes portées disparues n'ont toujours pas été retrouvées.

Les autorités affirment qu'au moins 13 personnes ont été tuées et plus de 60 autres blessées dans la déflagration survenue mardi à Rosario, la troisième ville en importance de l'Argentine.

Dix corps ont déjà été identifiés, a-t-on précisé.

Un responsable de la police fédérale, Angel Poidomani, a déclaré que les secouristes continueraient d'avoir l'espoir de retrouver des survivants jusqu'à ce que la dernière brique ait été retournée.

En fin de soirée, toutefois, il semblait moins optimiste.

Il a expliqué que les équipes essayaient d'extirper trois corps dans différents endroits du bâtiment, mais que leur travail était difficile en raison du type d'effondrement, qui nécessite beaucoup de prudence lorsqu'il est question de retirer les débris.

M. Poidomani a ajouté que les secouristes utilisaient des chiens et des caméras pour atteindre diverses zones, mais qu'ils n'avaient pas encore trouvé d'autres signes de vie.

Deux immeubles situés à proximité du lieu du désastre menacent de s'écrouler. Des ingénieurs tentent de trouver une façon de renforcer la structure des deux édifices endommagés et de la machinerie lourde a afin pu s'approcher des décombres.

Selon Angel Poidomani, neuf étages de l'immeuble se sont effondrés les uns sur les autres et forment un amas de cinq ou six mètres de haut. Les secouristes peinent à atteindre le centre des ruines, a-t-il dit.

L'explosion serait attribuable à une fuite de gaz. Deux réparateurs de conduites de gaz qui travaillaient dans l'immeuble avant l'explosion ont été arrêtés et pourraient faire face à des accusations de négligence criminelle.

Les enquêteurs ont retrouvé l'équipement qui était en cours de réparation et l'ont remis à un juge d'enquête.

Les politiciens de partout au pays ont annulé leurs rassemblements de fin de campagne, jeudi, en prévision des primaires de dimanche, après que la présidente Cristina Fernandez, qui a visité le site de l'explosion mercredi, eut décrété à deux jours de deuil national.

Des manifestations antigouvernementales ont tout de même eu lieu jeudi soir un peu partout à travers l'Argentine.

PLUS:pc