POLITIQUE
08/08/2013 10:23 EDT | Actualisé 08/10/2013 05:12 EDT

John Baird s'attire les foudres d'un groupe de femmes en défendant les droits des gais

AP

Un groupe de femmes conservatrices accuse le ministre fédéral des Affaires étrangères, John Baird, d'outrepasser son pouvoir en prenant la défense des droits des gais à l'international.

Le groupe Vraies femmes du Canada (REAL Women of Canada) condamne les propos qu'a récemment tenus le ministre Baird concernant une nouvelle loi anti-gais russe.

Le ministre a décrit la loi, qui vise à mettre fin au militantisme pour les droits des homosexuels, comme haineuse et incitante à la violence.

John Baird s'est aussi inquiété du fait que la nouvelle loi contre les gais sera en vigueur durant les Jeux olympiques d'hiver de 2014, qui se dérouleront à Sotchi, en Russie.

Par le passé, il s'était aussi prononcé contre la discrimination et la violence que subissent les homosexuels en Ouganda, qui a aussi une loi anti-gais.

La vice-présidente du groupe de femmes, Gwendolyn Landolt, indique dans un communiqué publié sur la page Facebook du groupe que les agissements de John Baird sont « hautement offensifs » pour les contribuables conservateurs.

« Qui croit-il être? » demande-t-elle, en accusant John Baird d'utiliser des fonds publics pour « faire la promotion de ses préoccupations personnelles ».

Gwendolyn Landolt estime que même si John Baird soutient que la défense des droits des homosexuels est une valeur canadienne, cela ne s'applique « qu'à lui et à ses amis militants ainsi qu'aux élitistes gauchistes ». Elle qualifie d'ailleurs les militants pour les droits des gais de « minorité tyrannique ».

L'organisme conservateur considère également que les propos de John Baird sont une insulte aux pays qui ont la foi et qui ont des structures familiales stables.

INOLTRE SU HUFFPOST

Quelques controverses du gouvernement Harper