La méditation, nouvelle arme contre le tabagisme?

Publication: Mis à jour:
MEDITATION TABAGISME
Getty

La méditation de pleine conscience, une technique de méditation simple et très populaire aux États-Unis, aiderait les fumeurs à réduire leur consommation sans même qu’ils s’en aperçoivent.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Bien-être et santé: tous les bienfaits de la méditation sur le corps humain (INFOGRAPHIE)

Une nouvelle étude, publiée dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences, montre qu’une forme particulière de méditation de pleine conscience, appelée "entraînement fédérateur du corps et de l’esprit" (ou IBMT, pour Integrative body-mind training), donnait une plus grande maîtrise de soi aux fumeurs et leur permettait de réduire leur consommation, sans même qu’ils s’en aperçoivent. L’IBMT est une technique chinoise de méditation de pleine conscience impliquant l’imagerie mentale, l’entraînement de pleine conscience et la relaxation.

"Nous nous sommes aperçus que les participants ayant reçu un entraînement IBMT avaient aussi un moindre besoin de fumer des cigarettes", a déclaré Yi-Yuan Tang, auteur de l’étude et professeur de neurosciences à l’université Texas Tech. "Parce que la méditation de pleine conscience promeut le contrôle de soi et a montré des effets positifs sur l’attention ainsi que sur l’ouverture aux expériences internes et externes, nous pensons qu’elle peut s’avérer utile pour surmonter les symptômes d’addiction".

Yi-Yuan Tang, qui a travaillé sur cette étude avec Michael Posner, professeur de psychologie à l’université d’Oregon, a procédé au recrutement de ses volontaires d’une façon légèrement différente à la plupart des études sur la dépendance au tabac.

Conscients du fait que la majorité des personnes voulant participer à ce type d’études ont l’envie d’arrêter de fumer, les scientifiques ont annoncé aux potentiels participants que leurs recherches avaient pour objectif la réduction du stress et l’amélioration des performances physiques.

Parmi les participants, les chercheurs se sont concentrés sur les fumeurs, au nombre de 27. Ceux-ci étaient âgés en moyenne de 21 ans et fumaient 10 cigarettes par jour. 15 d'entre eux ont dû pratiquer l'IBMT sur une période totale de 5 heures pendant deux semaines, tandis que les 11 autres fumeurs pratiquaient de simples techniques de relaxation.

L'intégralité des participants a dû se plier à des tests au monoxyde de carbone et à des IRM du cerveau avant et après les séances de relaxation ou la pratique de la méditation de pleine conscience afin de juger de leur consommation de tabac.

Les chercheurs ont conclu que, à la suite de la méditation de pleine conscience, les participants réduisaient leur consommation de tabac de 60% – ils se sont aperçus par ailleurs que certains des volontaires ne se rendaient pas compte qu'ils fumaient moins, jusqu'à ce qu'ils voient les résultats.

Les chercheurs ont aussi noté une activité cérébrale accrue après la pratique de la méditation de pleine conscience, en particulier dans le cortex cingulaire antérieur, le cortex préfrontal et le gyrus frontal inférieur.

Et, après la fin de l'étude, ils ont continué à suivre pendant deux à quatre semaines les participants ayant pratiqué la méditation de pleine conscience. Cinq d'entre eux ont continué à réduire leur consommation de tabac.

"Il s'agit encore de résultats embryonnaires, mais des résultats encourageants", a déclaré Michael Posner. Il se pourrait qu'afin de réduire ou arrêter la consommation de tabac de manière durable, les fumeurs aient besoin de pratiquer la méditation sur une plus longue période."

Les bienfaits de la méditation sur la santé ne se limitent pas à cet article. Pour en savoir plus, consultez notre diaporama:

Close
7 bienfaits de la méditation
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Vous voulez vous lancer? Consultez notre mode d'emploi:

Close
Comment méditer?
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée
Retrouvez les articles du HuffPost Art de vivre sur notre page Facebook.