NOUVELLES
07/08/2013 04:27 EDT | Actualisé 07/10/2013 05:12 EDT

La Banque d'Angleterre maintient son taux directeur à 0,5 pour cent

LONDRES - Le nouveau gouverneur de la Banque d'Angleterre, Mark Carney, a déclaré mercredi que la banque centrale n'envisagerait pas d'augmenter son taux directeur historiquement bas — actuellement à 0,5 pour cent — ou de réduire son programme de rachat d'obligations jusqu'à ce que le chômage passe sous les 7 pour cent.

M. Carney, lors de sa première allocution trimestrielle sur l'inflation depuis son entrée en fonction, a émis des «conseils d'avenir» pour éviter les «attentes sans fondement». Selon lui, si le chômage descend sous 7 pour cent — d'un taux de 7,8 pour cent présentement —, ce qui ne devrait pas arriver avant 2016, la Banque réévaluera alors ses mesures, sans toutefois automatiquement relever les taux d'intérêt.

En laissant entendre que les taux demeureraient bas, sans doute pour encore plusieurs années, les entreprises et les ménages auront une image plus nette de ce qu'il en coûtera pour emprunter, et seront ainsi encouragés à contracter des prêts et des hypothèques, stimulant de fait l'économie.

Avec cette déclaration, la Banque d'Angleterre se joint à la Réserve fédérale américaine et à la Banque centrale européenne, qui ont toutes deux dévoilé des détails de leurs plans futurs sur les questions de taux d'intérêt.

La banque centrale a toutefois mentionné que le lien entre les taux d'intérêt et le chômage serait rompu si l'inflation risquait d'augmenter fortement à moyen terme.

Affirmant qu'une «reprise renouvelée était en cours», mais que l'économie britannique n'avait pas encore atteint la «vitesse de libération», le gouverneur Carney a également réduit les prévisions sur l'inflation, affirmant que ce taux ne devrait d'ailleurs pas dépasser les 3 pour cent cette année.

PLUS:pc