NOUVELLES
07/08/2013 06:49 EDT | Actualisé 07/10/2013 05:12 EDT

Jean-Martin Aussant : de politicien à musicien

Le 19 juin dernier, Jean-Martin Aussant annonçait qu'il prenait une pause de la politique et qu'il quittait son poste de chef d'Option nationale pour consacrer plus de temps à sa famille. Et ça lui a permis de renouer avec sa passion pour la musique.

L'ex-politicien a commencé très jeune à jouer du piano, dès le primaire jusqu'au secondaire. « J'ai fait environ dix ans de piano classique. C'était obligatoire à la maison. Je voulais abandonner toutes les semaines, mais maintenant, je bénis mes parents d'avoir insisté parce que c'est ce que j'aime le plus dans la vie! »

Musicien à ses heures
Avant même de quitter la vie politique, il a obtenu une invitation du Festival OFF de Québec. Il est monté sur scène, en juillet, pour la première fois avec ses compositions à saveur électro, qui ne sont pas sans rappeler la musique de trame sonore. Il compose aussi pour soutenir les textes des autres : les discours de Jacques Parizeau, Robert Bourrassa et René Lévesque, ainsi que ceux de ses amis, notamment l'ex-candidate d'Option nationale, Catherine Dorion.

Un passe-temps avant tout
S'il a quitté la politique, ce n'était pas pour lancer sa carrière musicale. Il précise que la musique a toujours été un passe-temps et le demeure. « La musique prend encore la place dans les temps libres, mais comme j'en ai plus, je fais plus de musique. Je n'ai pas quitté 120 heures de politique par semaine pour faire 120 heures de musique et ne pas voir mes enfants. »

Il n'élimine pas la possibilité de retourner en politique pour la cause souverainiste lorsque sa vie familiale le lui permettra. Entre-temps, il effectuera un retour en finance.

Et pour un soir seulement, il partagera, jeudi à 20h, la scène du Lion d'or avec François Parenteau, Kim Lizotte et Catherine Dorion.

PLUS:rc