POLITIQUE
06/08/2013 02:37 EDT | Actualisé 06/10/2013 05:12 EDT

Un tête-à-tête avec Sévigny n'était pas prévu par Harper à Sherbrooke

AP
Canada's Prime Minister Stephen Harper arrival to the presidential palace in Lima, Peru, Wednesday, May 22, 2013. Harper is in Peru on an one-day official visit. (AP Photo/Karel Navarro)

OTTAWA - Si le maire de Sherbrooke s'indigne de ne pas avoir obtenu de tête-à-tête avec Stephen Harper lors de son passage dans sa ville, le bureau du premier ministre rétorque que ce n'était tout simplement pas prévu dans son horaire.

Le premier ministre a fait un saut dans la ville estrienne vendredi pour participer à la cérémonie d'ouverture des Jeux du Canada. Il s'est adressé à la foule de 5000 spectateurs, mais n'a pas rencontré en privé le maire de la ville hôte, Bernard Sévigny.

Au bureau du premier ministre, on indique simplement qu'aucune rencontre entre les deux hommes politiques n'était prévue. Julie Vaux, une porte-parole de M. Harper, a écrit par courriel que son bureau ne discutait pas de l'agenda privé du premier ministre.

Selon le quotidien La Tribune, M. Sévigny a demandé à plusieurs reprises un entretien de 30 minutes avec M. Harper.

Le maire aurait trouvé «un peu ordinaire» que M. Harper n'ait pas trouvé le temps pour une rencontre avec le maire d'une ville qui s'est mobilisée pendant quatre ans pour accueillir les Jeux, et qui a déboursé près de 13 millions $ pour l'événement national.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.