NOUVELLES
06/08/2013 05:29 EDT | Actualisé 06/10/2013 05:12 EDT

Libre-échange: Le Canada tourne son attention vers l'Asie

OTTAWA - Alors que les discussions pour un accord de libre-échange avec l'Europe sont dans l'impasse — voire carrément rompues —, le ministre canadien du Commerce international, Ed Fast, concentrera ses énergies ce mois-ci à la libéralisation des échanges commerciaux du côté asiatique.

Le 21 août, au Brunei, M. Fast rencontrera ses homologues de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN). Il enchaînera ensuite avec une rencontre ministérielle du Partenariat transpacifique (PTP) du 22 au 30 août.

Comme la rencontre au Brunei a lieu un mois plus tôt que prévu, cela laisse croire que les 12 pays participants aux discussions seraient en voie d'achever les travaux techniques.

Les États-Unis ont établi un échéancier ambitieux afin que les discussions du PTP soient terminées à la fin de l'année. Une entente de principe pourrait même être annoncée dès le mois d'octobre, lors du prochain sommet de la Coopération économique Asie-Pacifique (APEC).

Toutefois, selon l'analyste en commerce international Stuart Trew, du Conseil des Canadiens, il y a peu de chances qu'une entente soit conclue cette année. Il croit que cet objectif visait à obtenir une entente de principe que les dirigeants pourraient annoncer en octobre, mais des sources affirment qu'il y a au moins cinq grandes questions à résoudre, incluant celles, considérables, de l'accès aux marchés et de l'élimination des tarifs douaniers.

S'il était conclu, le Partenariat transpacifique deviendrait le plus important accord commercial pour le Canada depuis l'Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA), qui touche environ 790 millions de personnes depuis 20 ans.

Cependant, le PTP inclut des pays avec lesquels le Canada a déjà conclu des ententes, notamment les États-Unis et le Mexique.

Les autorités concernées espèrent toujours qu'Ottawa réussira éventuellement à conclure une entente avec l'Union européenne cet automne, après le retour des vacances estivales.

L'expansion des ententes commerciales avec l'Europe, les pays du PTP, le Japon et l'Inde constitue un élément central de la stratégie de croissance économique du gouvernement conservateur. Mais comme l'ont rappelé des observateurs, Ottawa n'a rien signé depuis 20 ans.

PLUS:pc