NOUVELLES
06/08/2013 10:01 EDT | Actualisé 06/10/2013 05:12 EDT

La Justice américaine dépose des accusations pour l'attaque de Benghazi

WASHINGTON - Le Département de la Justice a déposé les premières accusations criminelles dans l'affaire de l'attaque de la mission diplomatique américaine en Libye, ont révélé deux responsables, mardi.

Les responsables ont confirmé qu'un acte d'accusation avait été déposé au tribunal du district de Washington, contre un nombre non-spécifié d'individus soupçonnés d'avoir pris part à l'attaque qui a tué l'ambassadeur Chris Stevens et trois autres Américains, en septembre 2012.

Un des responsables soutient que le chef de la milice libyenne, Ahmed Abu Khattala, figure parmi les accusés. Ils se sont exprimés sous le couvert de l'anonymat, car ils ne sont pas autorisés à parler des actes d'accusation.

Depuis la réélection de Barack Obama, des républicains du Congrès ont vertement critiqué l'administration pour le traitement de ce dossier. Ils se sont notamment attaqués à la sécurité de l'ambassade et à l'ambassadrice des États-Unis à l'ONU, Susan Rice.

Les conservateurs ont laissé entendre que la Maison-Blanche avait tenté de banaliser l'incident afin de minimiser les impacts sur la campagne électorale du président.

Les républicains s'en sont également pris à Hillary Rodham Clinton, alors secrétaire d'État, une candidate potentielle à l'élection présidentielle de 2016.

Plus tôt, les réseaux de télévision CNN et NBC News ainsi que le Wall Street journal ont rapporté qu'un certain nombre d'accusations avaient été portées pour l'attaque de Benghazi.

«L'enquête du département se poursuit, a affirmé le porte-parole du Département de la Justice, Andrew C. Ames. Cela a été, et demeure, une priorité absolue.»

Il n'a pas voulu commenter davantage.

PLUS:pc