NOUVELLES
06/08/2013 12:02 EDT | Actualisé 06/10/2013 05:12 EDT

Hydro-Québec demande une hausse de tarifs de 3,4% à la Régie de l'énergie

CP

Hydro-Québec Distribution demande à la Régie de l'énergie de lui accorder une hausse tarifaire de 3,4 % qui s'appliquerait à compter du 1er avril 2014.

Selon un communiqué émis mardi, cet ajustement s'explique essentiellement par les coûts liés aux nouveaux parcs éoliens et par l'indexation du prix de l'électricité patrimoniale. Hydro-Québec affirme compenser une partie de ces coûts additionnels par des gains d'efficience de 160 M$ afin de limiter l'ajustement tarifaire demandé à 3,4 %.

Ce pourcentage représenterait une hausse d'environ 1,70 $ pour un logement, de 4,30 $ pour une petite maison, de 6,10 $ pour une maison moyenne et de 7,85 $ pour une grande maison.

Quatre facteurs expliquent l'ajustement demandé, précise par ailleurs Hydro-Québec. D'abord, la mise en service de nouveaux parcs éoliens, selon les programmes d'achats dictés par le gouvernement du Québec, exerce une pression à la hausse sur le coût des approvisionnements en électricité au Québec (+2,7 %). Ensuite, le coût de l'électricité patrimoniale, soit le bloc d'électricité qui couvre plus de 90 % des besoins québécois, sera indexé à compter de 2014, comme le prévoit la Loi sur la Régie de l'énergie (+0,8 %). Enfin, les ajouts aux réseaux de transport et de distribution d'électricité pour répondre à la croissance de la demande résidentielle et commerciale au Québec, approuvés par la Régie de l'énergie, contribuent eux aussi à la hausse des coûts (+1,4 %).

La demande tarifaire fera l'objet d'audiences publiques qui permettront aux représentants de tous les intéressés de l'analyser et d'en débattre. Par la suite, la Régie de l'énergie rendra une décision au début de 2014, pour que les nouveaux tarifs entrent en vigueur le 1er avril 2014.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.




INOLTRE SU HUFFPOST

Les pires projets énergétiques, selon Greenpeace