NOUVELLES
06/08/2013 08:44 EDT | Actualisé 06/10/2013 05:12 EDT

Milos Raonic se défait du Français Jérémy Chardy de peine et de misère

AP
Canada's Milos Raonic returns against South Africa's Kevin Anderson in their third round match at the French Open tennis tournament, at Roland Garros stadium in Paris, Friday, May 31, 2013. (AP Photo/Christophe Ena)

MONTRÉAL - Milos Raonic a dû trimer dur, mais la 11e tête de série de la Coupe Rogers est finalement venue à bout du coriace Jérémy Chardy en trois manches de 6-3, 4-6, 7-5 au bout de deux heures et 10 minutes de jeu, devenant ainsi le cinquième Canadien à atteindre le deuxième tour.

Après avoir atteint le troisième tour à Washington la semaine dernière et avoir fait oublier un tant soit peu sa mauvaise séquence, le Canadien de 22 ans, quart de finaliste l'an dernier à Toronto, n'a pas mis de temps à afficher ses couleurs. Dès le premier jeu du match, il a brisé le service de Chardy avant de confirmer au jeu suivant pour donner le ton à la manche.

Ne donnant rien à son adversaire au service, Raonic a dicté le rythme avec quatre as dans ce set. Raonic a signé son deuxième bris de la rencontre au neuvième jeu pour l'emporter 6-3 en 32 petites minutes. Il a par contre dû attendre le 12e jeu de la troisième manche avant de percer de nouveau le service de Chardy.

Le Français de 26 ans, 28e au monde, a ensuite profité de la période de rodage de Raonic pour revenir dans le match. C'est que le Canadien, 13e au monde, travaille d'arrache-pied pour passer au style service-volée, qu'il estime nécessaire afin de poursuivre sa progression dans les classements mondiaux. Tout cela ne se fait toutefois pas sans heurt.

«Ce dont je suis le plus satisfait, c'est la victoire, a noté celui qui sera confronté au Russe Mikhail Youzhny, 25e au monde, au deuxième tour. Je crois que c'était ce qu'il y avait de plus important en fin de compte. J'ai fait quelques choses de bien. Je me suis créé des occasions. Je pense que j'ai fait la bonne chose en demeurant agressif. En gardant le cap.

«Ce n'est pas si difficile de garder le cap. Nous en avons parlé (avec son entraîneur Ivan Ljubicic) et je sais que je dois devenir meilleur avec ce style si je veux avoir des chances contre les gars au sommet du classement. La seule façon de m'améliorer, c'est de continuer de l'utiliser.»

Les seules difficultés d'apprentissage de Raonic n'expliquent cependant pas la meilleure tenue de Chardy. Démontrant beaucoup plus de mordant au deuxième set, le Français a sauvé les trois balles de bris auxquelles il a fait face dans la manche et a inscrit le seul bris du set pour forcer la tenue d'une manche ultime.

«Peut-être que je réussirai la volée qui m'a coûté le bris à l'avenir, a indiqué Raonic. Je dois seulement continuer de la pratiquer.»

Au cours de ce dernier set, les deux joueurs ont conservé leur service jusqu'à la toute fin, même s'ils ont commis de nombreuses fautes directes. Chardy sera finalement le premier à céder, à un bien mauvais moment.

Permettant à Raonic de prendre les devants 0-40, Chardy a bien sauvé une balle de bris — sa sixième d'affilée depuis les deux bris du Canadien en première manche — mais la deuxième fut de trop et Raonic l'a emporté quand le Français a envoyé un coup droit dans le filet sur une balle qui ne paraissait pas particulièrement difficile à jouer.

Djokovic ne fait qu'une bouchée de Mayer

Le favori de la compétition, le Serbe Novak Djokovic, a fait son entrée dans le tournoi en deuxième portion du programme de la soirée. La première raquette mondiale n'a fait qu'une bouchée de l'Allemand Florian Mayer, rapidement disposé en deux manches de 6-2 et 6-1 après 56 petites minutes d'effort.

Le match a été si rapide que les journalistes qui ont assisté au point de presse de Raonic ne sont revenus à temps que pour voir les deux derniers jeux de ce match. Ainsi que les pas de danse effectués par le vainqueur au son de «Get Lucky», des Français du groupe Daft Punk, au grand plaisir de la foule.

«C'est un pari que j'ai pris avec des copains en vacances, a raconté Djokovic. On a pas mal dansé sur cette chanson-là cet été et je leur ai dit que je ferais une petite danse après ma première victoire à Montréal. Maintenant, je me propose de danser après chaque victoire cette semaine. Sur la même chanson, mais avec une chorégraphie différente!»

INOLTRE SU HUFFPOST

15 espoirs du tennis