NOUVELLES
06/08/2013 07:23 EDT | Actualisé 06/10/2013 05:12 EDT

Quatre Canadiens au deuxième tour à la Coupe Rogers, une première depuis 1992

AP
Vasek Pospisil of Canada returns to Mikhail Youzhny of Russia during their Men's second round singles match at the All England Lawn Tennis Championships in Wimbledon, London, Wednesday, June 26, 2013. (AP Photo/Anja Niedringhaus)

MONTRÉAL - Pour la première fois depuis 1972, il y aura cinq Canadiens au deuxième tour du tournoi masculin de la Coupe Rogers. Mais grande première: les cinq Canadiens à accéder au deuxième tour l'ont tous fait en signant une victoire en première ronde.

Vasek Pospisil, Frank Dancevic et Filip Peliwo l'ont tous emporté au complexe de tennis du parc Jarry, mardi après-midi, et ils ont ainsi rejoint Jesse Levine en deuxième ronde de l'étape montréalaise de la série Masters 1000 de l'ATP.

Milos Raonic a complété le groupe en début de soirée grâce à une victoire de 6-3, 4-6, 7-5 face au Français Jérémy Chardy.

En 1972, quelques Canadiens avaient bénéficier d'un laissez-passer au premier tour pour se retrouver à la ronde suivante.

En 1992, Grant Connell, Daniel Nestor, Chris Pridham et Greg Rusedski — avant qu'il ne devienne citoyen britannique — avaient tous remporté leur premier match du tournoi canadien. Cette fois, les représentants de l'unifolié ont fait encore mieux, égalant la marque établie en 1972.

Canadien le mieux classé, Raonic n'a pas ressenti de pression supplémentaire à la lueur des résultats obtenus par ses compatriotes.

«Pas en raison de leurs résultats en tout cas, a-t-il dit après sa victoire. Mais je m'en suis imposé davantage pour moi-même. Je suis très fier et très heureux pour les gars qui ont gagné (mardi) et (lundi). C'est vraiment merveilleux de voir ça.

«Mais ça ne m'affecte pas personnellement. C'est fantastique d'obtenir ce genre de résultats. Mais je dois d'abord et avant tout m'assurer de prendre soin de mon jeu et de mes résultats.»

L'exploit a tout de même retenti jusqu'à Toronto, où les Canadiennes Eugenie Bouchard et Sharon Fichman — cette dernière aux dépens de Stéphanie Dubois — ont aussi atteint le tour suivant.

«C'est très bien pour tout le tennis au Canada ce genre de journée, spécialement quand les joueurs obtiennent ces victoires à la maison», a indiqué Bouchard, tombeuse de la Russe Alisa Kleybanova.

Pas contre une faible opposition

Dancevic n'a pas manqué de souligner que l'exploit des tennismen canadiens n'a pas été réalisé face à une faible opposition.

«C'est incroyable, a-t-il lancé en constatant l'exploit qu'il a réalisé en compagnie de ses compatriotes. Et c'est un Masters, ce qui veut dire que presque tout le monde ici a un classement dans les 50 premiers, et joue à un niveau élevé. Avoir quatre joueurs au deuxième tour montre que le tennis canadien a beaucoup progressé. Ça se voit de plus en plus dans les différents tournois, et aussi dans les Grands Chelems, car il y a plus de Canadiens qui passent d'un tour à l'autre.»

Pospisil, un joueur classé 71e au monde qui connaît les meilleurs moments de sa carrière à l'heure actuelle, a réalisé l'exploit le plus notable en venant à bout de l'Américain John Isner, le no 20 mondial. Le Canadien de 23 ans l'a emporté 5-7, 7-6 (5), 7-6 (4) dans un match qui n'a jamais cessé d'être serré, sauf quand il s'est retrouvé en déficit de 1-4 au troisième set. Pour ensuite revenir.

Peliwo, 19 ans, a de son côté signé la victoire la plus inattendue, alors que les attentes n'étaient pas élevées puisqu'il en était à son tout premier match en carrière dans un tournoi Masters de l'ATP. Confronté à une balle de match à 4-5 au deuxième set après avoir perdu la première manche 6-3, il est finalement revenu pour l'emporter 7-5, et contraindre le Finlandais Jarkko Nieminen à l'abandon alors qu'il menait 3-1 au troisième set.

Nieminen s'est blessé à la jambe lors du 10e jeu du deuxième set. Il a eu besoin d'un massage à la cuisse droite avant de pouvoir entreprendre la troisième manche.

Dancevic (no 169) a quant à lui montré qu'il est sérieux dans sa quête de revenir au sein du top-100 mondial quand il est venu de l'arrière pour s'imposer 5-7, 7-6 (6), 6-1 contre Yen-Hsun Lu, un Taïwanais classé 60e au monde.

Pospisil a attribué le tir groupé canadien au hasard d'une génération d'exception, mais aussi au travail de fond entrepris par Tennis Canada.

«Il y a aussi Milos Raonic qui nous donne de l'élan. De le voir jouer à un niveau aussi élevé nous donne la confiance de pouvoir bien faire», a-t-il indiqué.

«Tous ceux qui sont dans l'équipe canadienne de la Coupe Davis peuvent battre n'importe qui un jour donné, a renchéri Dancevic. Milos a bien entendu fait beaucoup pour le tennis canadien, mais il y a une grande profondeur dans notre pays.»

Peliwo, le petit nouveau du contingent canadien, a quant à lui hâte de contribuer régulièrement à la bonne réputation du tennis canadien.

«Je veux faire partie de ce groupe», a souligné l'athlète de Vancouver lors d'un entretien cette semaine. «Je veux être leur coéquipier en Coupe Davis, mais aussi jouer contre eux en tournois, et je veux remporter ces matchs-là, avoir une rivalité avec les autres Canadiens et les autres joueurs du circuit.»

Peliwo disputera son match du deuxième tour contre l'Ouzbekh Denis Istomin, qui a surpris le Serbe Janko Tipsarevic lundi. Les prochains adversaires respectifs de Pospisil et Dancevic seront le Tchèque Radek Stepanek (no 51) et le Polonais Jerzy Janowicz (no 18), qui l'ont également emporté mardi.

Levine, lui, sera confronté à Rafael Nadal, qui en sera à son premier match de simple du tournoi. Mardi, dans un match de double qui retenait l'attention puisqu'il était disputé entre quatre Espagnols, Nadal et Pablo Andujar ont eu raison de David Ferrer et Feliciano Lopez en trois sets.

Raonic aura rendez-vous mercredi soir avec le Russe Mikhail Youzhny, 25e raquette mondiale.

Les autres gagnants des matchs de mardi ont été Alex Bogomolov fils, qui a surpris le Français Michaël Llodra, ainsi que le Japonais Kei Nishikori, l'Allemand Tommy Haas, l'Italien Fabio Fognini, Youzhny, l'Espagnol Marcel Granollers, le Russe nikolay Davydenko et l'Ukrainien Alexandr Dolgopolov.

INOLTRE SU HUFFPOST

15 espoirs du tennis