NOUVELLES
06/08/2013 02:02 EDT | Actualisé 05/10/2013 05:12 EDT

Coup de force de Peliwo... et de Dancevic

On attendait Milos Raonic et Vasek Pospisil. Mais après Jesse Levine lundi, deux autres Canadiens ont fait parler d'eux à la Coupe Rogers, mardi.

Le jeune Filip Peliwo a profité d'une blessure à Jarkko Nieminen pour se faufiler au deuxième tour. Le Canadien menait 3-6 et 7-5 et 3-1 quand Nieminen a hissé le drapeau blanc.

De son côté, Frank Dancevic, 169e joueur mondial, a surpris la 60e raquette au monde, le Taïwanais Lu Yen-hsun, 5-7, 7-6 (8/6), 6-1.

« C'est incroyable. Je perdais par deux bris (en deuxième manche) et je croyais que c'était fini. C'est vraiment une grosse victoire », a commenté Peliwo.

Quand on parle d'une victoire inattendue... Peliwo, 19 ans, disputait le tout premier match de sa carrière sur le circuit mondial ATP après avoir remporté, en 2012, le titre junior à Wimbledon et aux Internationaux des États-Unis. Il occupe le 355e rang mondial.

Face à lui, Nieminen, 32 ans, vient au 39e rang de l'ATP. Malgré son statut de vieux routier, il tient encore son bout sur les terrains, comme en fait foi sa présence en finale au tournoi de Düsseldorf en mai.

Mais une blessure à une cuisse a embêté Nieminen suffisamment pour qu'il cède la victoire à Peliwo.

Nerveux

Étonnamment, ce duel a eu lieu sur le modeste terrain numéro 5. De façon générale à la Coupe Rogers, les Canadiens ont droit au central ou à tout le moins au terrain Banque nationale. On voulait, dit-on, ménager les nerfs du jeune Peliwo pour son baptême parmi les grands.

« J'étais un peu déçu quand j'ai appris que je n'étais pas dans un stade, a reconnu le Vancouvérois. Mais j'étais simplement content de participer au tournoi. Après tout, si (Grigor) Dimitrov (31e au monde) joue sur ce terrain, je ne crois pas avoir mon mot à dire! »

Même s'il jouait sur un terrain semblable à ceux qu'il a arpentés dans les tournois Challenger, la nervosité l'a gagné.

« Ça m'a sans doute relaxé un peu, même si j'étais très nerveux. J'aurais peut-être été encore plus nerveux dans un grand stade. Mais je n'y ai pas trop porté attention. »

Au prochain tour, Peliwo a rendez-vous avec l'Ouzbek Denis Istomin. Quoi qu'il advienne, sa performance lui vaut jusqu'ici 45 points, un gain susceptible de le faire bondir au classement. Il occupe actuellement le 355e échelon mondial, avec 111 points. Peliwo dit croire qu'il percera le top 300, son objectif de la saison, grâce à sa performance cette semaine.

La rentrée de Raonic

La séance de la soirée marquera l'entrée en scène de Milos Raonic (no 11). Le Torontois se mesurera au Français Jérémy Chardy sur le central à partir de 18 h (HAE).

Cette rencontre sera suivie par le match de deuxième tour du Serbe Novak Djokovic (no 1) contre l'Allemand Florian Mayer.

En après-midi, un autre Canadien, Vasek Pospisil, affronte le seul Américain du tableau, le géant de 2,08 m (6 pi 10 po) John Isner.

Ce début de deuxième journée a aussi été marqué par la victoire en double des Espagnols Rafael Nadal et Pablo Andujar 6-7 (2/7), 6-1, 12-10 sur leurs compatriotes David Ferrer et Feliciano Lopez.

Autres résultats du premier tour :

  • Radek Stepanek (CZE) bat Nicolas Almagro (ESP/no 12) 6-3, 6-7(4/7), 6-3
  • Fabio Fognini (ITA/no 13) bat Marcos Baghdatis (CYP) 1-6, 6-1, 6-1
  • Jerzy Janowicz (POL/no 15) bat Julien Benneteau (FRA) 3-6, 6-3, 7-5
  • Alex Bogomolov fils (RUS)(Q) bat Michael Llodra (FRA) 6-2, 4-6, 6-3
  • Mikhail Youzhny (RUS) bat Jurgen Melzer (AUT) 6-4, 7-6 (7/3) 

PLUS:rc