NOUVELLES
06/08/2013 06:36 EDT | Actualisé 06/08/2013 06:37 EDT

Multiplication des attaques de drones contre Al-Qaïda au Yémen

AFP

Les raids de drone se sont multipliés ces dix derniers jours contre Al-Qaïda au Yémen, soupçonné d'être derrière des menaces d'attentat ayant justifié la fermeture, sans précédent, de 25 missions diplomatiques américaines dans le monde.

Le dernier en date a visé mardi avant l'aube un véhicule à l'est de Sanaa, tuant ses quatre occupants. Deux d'entre eux ont été identifiés comme Saleh al-Taïs al-Waïli et Saleh Ali Gouti, selon un responsable tribal.

Le premier figure sur une liste de 25 personnes recherchées pour leur appartenance à Al-Qaïda publiée dans la nuit de lundi à mardi par le ministère yéménite de la Défense.

L'attaque menée par un drone américain, selon ce responsable tribal, s'est produite dans la région de Marib, un fief traditionnel du réseau extrémiste qui est également bien implanté dans le sud et le sud-est du Yémen.

LIRE AUSSI:

Un portrait d'Aqpa, la branche la plus active d'Al-Qaïda

Elle intervient en pleine alerte de sécurité américaine qui a entraîné la fermeture de nombreuses missions diplomatiques des États-Unis au Moyen-Orient, en Asie et en Afrique, dont celle de Sanaa, placée depuis dimanche sous un dispositif de sécurité renforcé.

Mardi, les États-Unis ont appelé en outre leurs ressortissants à quitter le Yémen "immédiatement" alors que Londres a annoncé l'évacuation de tout le personnel de son ambassade à Sanaa.

Un correspondant de l'AFP dans la capitale yéménite a constaté un renforcement des mesures de sécurité, notamment autour de l'ambassade britannique où des barrages de sécurité avec des blocs de béton ont été installés.

Un avion de transport frappé du drapeau américain a par ailleurs atterri à l'aéroport de Sanaa qui était survolé depuis le début de la matinée par deux drones, selon la même source.

Les quatre hommes cibles de l'attaque de mardi étaient à bord d'un véhicule de type pick-up qui a été pulvérisé par quatre missiles, a précisé le responsable tribal sous couvert de l'anonymat.

L'agence officielle yéménite Saba a confirmé l'opération en écrivant que "selon les premières informations quatre membres d'Al-Qaïda ont été tués dans un raid aérien à Wadi Abida dans la région de Marib".

Le responsable tribal a indiqué que les quatre hommes, tous des Yéménites, ont péri dans l'incendie de leur véhicule qui a été transformé en "boule de feu" par les missiles.

Le ministère de la Défense yéménite a affirmé que ces personnes "planifiaient des attaques terroristes durant les derniers jours du ramadan et pendant la fête de l'Aïd el-Fitr" prévue à la fin de cette semaine.

Il a promis une récompense de 5 millions de riyals (24 000$CAN) à toute personne qui fournirait des informations susceptibles de conduire à l'arrestation de l'un des membres du groupe recherchés.

L'attaque au drone de mardi est la quatrième visant des membres présumés d'Al-Qaïda au Yémen depuis le 28 juillet et elles ont fait au total 17 morts en moins de dix jours.

Les trois premières se sont produites dans le sud et le sud-est du Yémen où Al-Qaïda avait réussi à la faveur de la contestation du régime de l'ancien président Ali Abdallah Saleh à contrôler pendant un an plusieurs villes et localités, avant d'en être chassé par l'armée en mai 2012.

Le président américain Barack Obama a personnellement remercié jeudi le successeur de M. Saleh, le président Abd Rabbo Mansour Hadi, qu'il recevait à la Maison Blanche, pour "la coopération solide" du Yémen dans la lutte contre Al-Qaïda.

C'est à la suite de l'interception de messages contenant des menaces d'attentats entre le numéro un d'Al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri, et Nasser Al-Whaychi, le chef d'Al-Qaïda dans la Péninsule arabique (Aqpa), une branche du réseau basée au Yémen, que Washington a décidé de fermer ambassades et consulats, selon les médias américains.

Selon l'administration américaine, "Aqpa est l'organisation terroriste la plus active des filiales d'Al-Qaïda".

L'alerte sur de possibles attaques d'Al-Qaïda a entraîné aussi la fermeture d'autres ambassades occidentales notamment à Sanaa.

Le Royaume-Uni a prolongé la fermeture de son ambassade dans la capitale yéménite jusqu'à la fête de l'Aïd el-Fitr. Même chose du côté de la France dont l'ambassade à Sanaa sera fermée jusqu'à mercredi inclus. L'Allemagne a fermé son ambassade au Yémen "jusqu'à nouvel ordre", la Norvège les siennes en Arabie saoudite et en Jordanie.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.