NOUVELLES
05/08/2013 06:51 EDT | Actualisé 05/10/2013 05:12 EDT

Delta, Crown Plaza, Hilton, la vente d'hôtels traduit une transformation de l'industrie

Au cours des derniers mois, certains des plus gros hôtels de Montréal ont été vendus pour être convertis en condos, en résidences d'étudiants ou de personnes âgées, signes évidents que l'industrie hôtelière est en pleine mutation.

L'hôtel Delta centre-ville deviendra une résidence d'étudiants, le Maritime Plaza, sur le boulevard René-Lévesque, sera transformé en condominiums et l'Hôtel Crown Plaza a été converti en résidence pour personnes âgées. Le Hilton centre-ville est à vendre et à Ottawa, le Château Laurier est aussi en quête d'un acheteur.

Malgré cela, l'industrie touristique se porte bien. À Montréal, où l'on compte près de 22 000 chambres, les taux d'occupation oscillent autour de 75 %.

« Il y a un immense changement dans le milieu de l'hôtellerie depuis 15 ans, explique Paul Arsenault, de la chaire de tourisme de l'Université du Québec à Montréal, alors qu'on a séparé les sphères de l'immobilier et les sphères de l'hébergement et de l'accueil. Les compagnies hôtelières se sont rendu compte qu'elles avaient des actifs immobiliers et elles ont mis en place un système financier qu'on appelle un fonds d'investissement. »

Or, ces fonds d'investissement se tournent vers des hôtels qui correspondent au goût du jour. Comme en témoigne la conversion à grands frais de l'ancien Mount Stephen Club, ou la construction du nouveau Marriot sur René-Lévesque au centre-ville. Depuis 10 ans, il s'est construit 2000 nouvelles chambres dans la métropole.

Avec un reportage d'Émilie Dubreuil

PLUS:rc