NOUVELLES
05/08/2013 01:39 EDT | Actualisé 05/10/2013 05:12 EDT

Selon Ng Ser Miang, CIO préconise la «diplomatie discrète» avec la Russie au sujet des gais

Getty
A Russian gay and LGBT rights activist shows sign reading 'Love is stronger than homophobia' from inside of a Russian riot police van during unauthorized gay rights activists rally in cental Moscow on May 25, 2013. AFP PHOTO/KIRILL KUDRYAVTSEV (Photo credit should read KIRILL KUDRYAVTSEV/AFP/Getty Images)

LONDRES - Le candidat à la présidence du CIO, Ng Ser Miang, prétend que l'organisme préconise la «diplomatie discrète» avec les dirigeants russes pour s'assurer que les Jeux d'hiver de l'an prochain à Sotchi ne sont pas affectés par la nouvelle législation anti-gay du pays.

Le singapourien Ng, un vice-président du CIO, a souligné que le Comité international olympique discute avec «les plus hautes autorités» en Russie pour prévenir tout problème pour les athlètes et les visiteurs.

Il prédit qu'il y aura une «bonne solution» et que la question sera résolue à «la satisfaction de tous.»

Ng affirme que la Russie a investi beaucoup pour la tenue des Jeux olympiques de Sotchi et voudra s'assurer qu'ils soient un succès. Il ajoute que les appels au boycott sont dénués de fondement.

Ng est l'un des six candidats à la succession de Jacques Rogge, qui quitte son poste de président du CIO, le mois prochain, après 12 ans en poste.