NOUVELLES
04/08/2013 08:30 EDT | Actualisé 04/10/2013 05:12 EDT

Six blessés dans une présumée course de rue à Québec

Deux automobilistes qui roulaient à vive allure sur la Grande Allée Ouest, au centre-ville de Québec, ont causé un accident qui a fait six blessés, samedi en fin d'après-midi. L'accident est survenu vers 17 h, au coin de l'avenue Briand.

Les deux conducteurs impliqués participaient à ce qui a semblé être une course de rue à des témoins. L'un d'eux a percuté avec sa Mazda un véhicule de marque Chevrolet qui circulait dans l'autre sens et à bord duquel se trouvaient quatre personnes d'une même famille, dont un enfant.

Lorsque les agents du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) sont arrivés sur les lieux, des témoins leur ont parlé d'un autre véhicule, de marque Dodge, qui aurait été impliqué dans la présumée course de rue.

Trois personnes âgés de 18 et 20 ans étaient à bord du véhicule. Elles ont été interpellées puis interrogées un peu plus loin, avant d'être relâchées. Elles pourraient faire face à des accusations de conduite dangereuse ayant causé des lésions.

En ce qui concerne le conducteur de la Mazda, un homme de 27 ans, il a été arrêté mais il n'a pas encore été interrogé, car il est toujours à l'hôpital. Il pourrait, lui aussi, faire face à des accusations de conduite dangereuse ayant causé des lésions.

Au total, six personnes ont été blessées dans l'accident. Le SPVQ poursuit son enquête.

L'accident de samedi soir fait vivement réagir Jean-Marie De Koninck, président de la Table québécoise de la sécurité routière.

« C'est triste de voir qu'il y a deux jeunes qui, par leur comportement irresponsable, ont blessé des innocents, des gens qui n'avaient rien à faire avec leur témérité », dit-il.

Selon M. De Koninck, l'accident sur la Grande Allée Ouest démontre toute l'importante de continuer sans relâche le travail de sensibilisation auprès des jeunes conducteurs.

« On pense que le message est passé, mais il faut constamment revenir sur le message pour s'adresser aux nouveaux jeunes », ajoute-t-il.

Le président de la Table québécoise de la sécurité routière demeure néanmoins positif. Il tient à préciser que le bilan routier s'améliore chez les jeunes au Québec depuis quelques années.

« Il y a une amélioration. La majeure partie des jeunes sont maintenant conscients des dangers de la route, sauf qu'il y a quelques écervelées, malheureusement, qui n'entendent pas le message ou qui n'ont pas cette préoccupation de la sécurité routière », souligne-t-il.

M. De Koninck invite les parents des jeunes conducteurs au Québec à effectuer un travail de sensibilisation auprès de leurs enfants.

PLUS:rc