NOUVELLES
04/08/2013 10:00 EDT | Actualisé 04/10/2013 05:12 EDT

Berlusconi clame son innocence devant des milliers de supporters

ROME - L'ancien premier ministre italien Silvio Berlusconi a affirmé qu'il supportait la fragile coalition du gouvernement d'Enrico Letta devant une foule de milliers de sympathisants dimanche.

Cependant, il a continué de défier le règlement de la Cour suprême qui l'a inculpé pour fraude fiscale et condamné à quatre ans de prison. Il s'est déclaré innocent.

L'ex-premier ministre de trois mandats et propriétaire d'un empire médiatique, qui risque aussi d'être banni de la fonction publique, a affirmé qu'il ne se retiendrait pas de critiquer le verdict de la cour ou les juges qui l'ont déposé, qualifiant les magistrats italiens d'irresponsables.

M. Berlusconi semblait dynamique et spontané durant le rassemblement de 15 minutes devant sa résidence à Rome.

En comparaison, il semblait ébranlé et au bord des larmes dans une vidéo de neuf minutes publiée après le règlement de la cour, dans laquelle il lisait un discours rédigé.

Les sympathisants, parmi lesquels beaucoup sont arrivés par autobus durant la journée, agitaient des drapeaux et des affiches encourageant le politicien de 76 ans à ne pas abandonner et affirmant le soutien de villes et de régions de partout en Italie. Ils scandaient «Silvio».

«Je ne crois pas que quiconque puisse affirmer que cette manifestation est subversive, tel que plusieurs l'ont dit», a déclaré Berlusconi. «Et personne ne peut affirmer, tel qu'ils l'ont fait, que nous sommes irresponsables. Parce que nous avons dit haut et fort que le gouvernement doit continuer d'approuver les mesures économiques que nous avons réclamées.»

La confirmation de la condamnation de M. Berlusconi en dernier appel a mis davantage de pression sur le gouvernement de coalition gauche-droite d'Enrico Letta, qui nécessite le support des forces conservatrices de M. Berlusconi et de celles de centre-gauche afin de faire approuver des mesures économiques urgentes.

L'ancien premier ministre a affirmé que les derniers jours avaient été «les plus angoissants et douloureux» de sa vie et a remercié ses supporters de lui démontrer leur affection.

PLUS:pc