BARCELONE, Espagne - La Canadienne Hilary Caldwell a décroché le bronze au 200 ms dos féminin, samedi, aux championnats du monde de natation de la FINA.

Caldwell, de White Rock en C.-B., a grimpé sur la troisième marche du podium en vertu d'un chrono de deux minutes et 6,80 secondes.

«Je me sentais très bien. J'étais en forme, je me sentais bien dans l'eau et mon papillon fonctionnait parfaitement..., a dit Caldwell. C'est très excitant. J'ignore si je réalise ce qui s'est passé, mais c'est assez 'cool' d'être sur le podium, de voir la foule et de ressentir l'ambiance.»

Caldwell est la deuxième athlète du pays à monter sur un podium de natation lors de ces Mondiaux. Mercredi, Ryan Cochrane a fini troisième au 800 m libre.

L'entraîneur-chef de l'équipe canadienne Randy Bennett a indiqué que la médaille de Caldwell était sa récompense pour son travail acharné.

«C'est une grosse étape de franchie. Considérant d'où elle partait l'an dernier, elle s'était en quelque sorte faufilée et avait terminé en 18e position aux Jeux olympiques, et nous avions ensuite estimé qu'elle avait beaucoup plus à donner l'an dernier», a dit Bennett.

«Il faut lui donner le crédit, elle est demeurée concentrée et a travaillé très fort pendant toute l'année.»

L'Américaine Missy Franklin a remporté sa cinquième médaille d'or des Mondiaux en franchissant la distance en 2:04,76, devançant au fil d'arrivée l'Australienne Belinda Hocking.

Sinead Russell, de Burlington, en Ontario, s'est contentée de la septième place.

Au 50 m libre, la Montréalaise Victoria Poon a dû se contenter de la 16e place des demi-finales. La Manitobaine Chantal van Landeghem a pris le cruel neuvième rang, à cinq petits centièmes de seconde de la huitième et dernière sélectionnée pour la finale de dimanche.

À la séance du matin, dans les éliminatoires du 50 m dos, Charles Francis a été relégué au 24e échelon. Le temps de 26,10 s de l’athlète de Cowansville a été 58 centièmes de seconde plus lent que celui du 16e et dernier qualifié pour les demi-finales.

Toujours en matinée, le Britanno-Colombien Cochrane s’est qualifié pour la finale du 1500 m libre, qui sera présentée dimanche, après avoir fini en deuxième place des préliminaires.

Vice-champion olympique en titre de la spécialité, il aura du coup la chance de monter sur le podium des Championnats du monde de la FINA pour une sixième fois. S’il réussit, il deviendrait le Canadien le plus médaillé de l’histoire des mondiaux.

Deux marques mondiales ont été améliorées samedi.

D’abord au 50 m brasse, où la Russe Yuliya Efimova a nagé les éliminatoires en 29,78 s et la Lituanienne Ruta Meilutyte a obtenu un chrono de 29,48 s dans les demi-finales. L’ancien record de 29,80 s était détenu par l’Américaine Jessica Hardy et datait de 2009.

L’Américaine Katie Ledecky a réussi le même exploit en finale du 800 m libre. Son temps de 8 min 13,86 s a amélioré de 24 centièmes l’ancienne marque de 8 min 14,10 s qui appartenait à la Britannique Rebecca Adlington depuis les Jeux de Pékin.