SHERBROOKE, Qc - La cycliste Frédérique Trudel a remporté la première médaille d'or des Jeux du Canada, samedi, en enlevant les honneurs de la course féminine de vélo de montagne au mont Bellevue de Sherbrooke.

Trudel, de Breakeyville (Lévis), a fait fi de la pluie et a bouclé le parcours de trois fois six kilomètres en un chrono d'une heure, 12 minutes et 47,20 secondes. La blondinette âgée de 19 ans a coiffé l'Ontarienne Laura Bietola (1h13:06,63) et la Manitobaine Karlee Gendron (1h13:41,01).

«C'est une grosse émotion à vivre, s'est exclamée Trudel après avoir été félicitée par les membres de sa famille. Ce sont mes premiers Jeux du Canada, c'est ma première année dans la catégorie des moins de 23 ans. J'ai été sacrée championne canadienne, il y a deux semaines, et là je gagne la médaille d'or aux Jeux du Canada. C'est une année de rêve pour moi!

«C'était mon objectif de gagner les Jeux du Canada, après avoir gagné le championnat canadien. Je savais que je pouvais réussir et c'est ce que je visais. Et je suis super fière d'avoir remporté la première médaille d'or du Québec.»

Trudel a résisté à une poussée au début du dernier tour de l'Ontarienne, qui l'a même brièvement devancée.

«Je n'étais pas inquiète du tout. Je savais que j'avais encore plein de jus pour la fin», a-t-elle lancé.

Plus à l'aise dans les longues courses, elle a dû aborder la courte épreuve de façon différente.

«Je suis meilleure en endurance, dans des courses de quatre ou de cinq tours, a-t-elle expliqué. J'ai dû faire des ajustements, mais ç'a fonctionné. Je suis partie plus vite qu'à l'accoutumée et j'ai essayé de rester devant pendant toute la course.»

Andréane Lanthier-Nadeau s'était élancée à l'avant dès le départ, avant d'être vite rattrapée dans les montées. Lanthier-Nadeau, de Québec, a finalement pris le quatrième rang en 1h16:25,35.

«J'ai déjà connu de meilleures journées, mais j'ai fait du mieux que je pouvais, a-t-elle affirmé, pas déçue pour cinq cennes. C'est une saison remplie pour nous. J'avais super bien fait au championnat canadien (deuxième place) et il y a la Coupe du monde du Mont-Sainte-Anne en fin de semaine prochaine. Il faut faire des choix. Moi, j'ai davantage misé sur la Coupe du monde. J'aurais voulu bien faire dans cette course, mais ce n'était pas ma journée.»

L'autre Québécoise en lice, Laurence Harvey (1h18:23,72), fille de l'olympien Pierre Harvey de Saint-Ferréol-les-Neiges, a fini septième chez les 19 concurrentes.

«J'ai eu des problèmes mécaniques à compter du deuxième tour, a-t-elle révélé. La chaîne bloquait. Je ne sais pas si j'aurais terminé à une meilleure position, mais ça n'a sûrement pas aidé. C'est dommage parce que je me sentais super bien.»

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.