NOUVELLES

Jeux du Canada: Bouchard et Caron réalisent le doublé en vélo de montagne

03/08/2013 05:43 EDT | Actualisé 03/10/2013 05:12 EDT

SHERBROOKE, Qc - Le Québec a amorcé les Jeux du Canada sur les chapeaux de roues... de vélos de montagne, samedi, en mettant la main sur trois des six premières médailles à l'enjeu.

Peu de temps après avoir vu Frédérique Trudel remporter la première médaille d'or des Jeux de Sherbrooke, Léandre Bouchard et Antoine Caron ont procuré à la province un doublé or-argent dans la course masculine de cross country olympique.

L'Ontarien Mitchell Bailey a privé le Québec d'un triplé, en s'immisçant sur la troisième marche du podium, devant Jérémy Martin.

«Les Québécois, on a vraiment bien fait aujourd'hui, a affirmé Bouchard, natif d'Alma, au Lac Saint-Jean. La victoire de Frédérique nous a donné un petit 'boost'. Pendant toute la semaine, on s'est entraînés ensemble, on a analysé le parcours et on a établi les lignes de course ensemble. On était bien préparés et on a du bon calibre au Québec.»

Profitant d'une percée de soleil, Bouchard a fait cavalier seul pendant la majeure partie de l'épreuve, en avalant les 24 kilomètres, au total, du parcours d'une longueur de six kilomètres aménagé sur le mont Bellevue. Bouchard a signé un chrono d'une heure 20 minutes 9,3 secondes, soit presque 22 secondes devant son coéquipier.

«J'ai suivi mes gars dès le début et j'étais derrière Jérémy après un tour, a raconté le champion. Au deuxième tour, j'ai pris les devants dans une montée et je n'ai plus regardé derrière. J'ai pu rouler à mon rythme, en évitant d'être obstrué.»

Un baume

La victoire acquise devant plusieurs membres de sa famille et d'amis lui a mis du baume au coeur, à la suite de la malchance qu'il a eue au cours des récents championnats canadiens. Victime d'un pépin mécanique, le double champion en titre des moins de 23 ans avait dû se contenter de la 13e place.

«Ça fait ma saison ici, a lancé le gaillard qui mesure six pieds, quatre pouces et qui pèse 180 livres. Les Jeux du Canada, c'est ce qu'il y a de plus gros sur la scène nationale. C'est un événement que je ne pourrai pas revivre. Ce titre, je l'ai dans mes poches pour longtemps. Je suis vraiment content de ça.»

Caron, qui prendra part aux prochains championnats du monde en Afrique du Sud en compagnie de Bailey, était satisfait de sa performance.

«Léandre qui gagne et Jérémy qui finit quatrième, il y a de quoi être fier de notre équipe, a-t-il fait remarquer. C'était génial en piste, la foule était enflammée. Personnellement, j'ai commis quelques erreurs au départ et au cours du premier tour, mais je me suis replacé par la suite.»

Martin, de Boischatel, a été dans les roues de Bailey pendant deux tours. À compter du troisième tour, il a graduellement perdu du terrain. Il a finalement fini à près de 30 secondes de l'Ontarien, avec un temps de 1h22:21,25.

«Ça s'était bien commencé pour moi, mais un saut de chaîne m'a fait perdre le contact avec le peloton de tête, a-t-il expliqué. Je n'avais pas les jambes pour gagner, mais j'ai aidé mes coéquipiers dans les premiers tours.»

Les cyclistes québécois ont mis la barre haute en vue des épreuves de relais, lundi.

«Je ne veux pas fonder trop d'espoir, mais je dois honnêtement admettre que ce sera décevant si nous ne gagnons pas au relais», a conclu Caron.

PLUS:pc