NOUVELLES

Zimbabwe : des élections « crédibles » selon l'Union Africaine

02/08/2013 03:33 EDT | Actualisé 01/10/2013 05:12 EDT

Avant même l'annonce des résultats officiels de l'élection présidentielle au Zimbabwe, l'Union africaine a estimé que ces élections étaient « libres et crédibles », donnant ainsi sa bénédiction aux résultats à venir.

« À moins qu'il y ait d'autres choses à prouver, à part [certains] incidents » qui n'ont pas été assez importants pour modifier le résultat, a souligné le chef de la mission d'observateurs de l'Union africaine Olusegun Obasanjo. 

De leur côté, les observateurs de la Communauté de développement d'Afrique australe (SADC) ont jugé vendredi que les élections avaient été « libres et pacifiques » et ont appelé Morgan Tsvangirai, le rival de M. Mugabe, à accepter les résultats.

Le camp du président Robert Mugabe revendique la victoire et affirme que « le président devrait avoir de 70 à 75 % » à la présidentielle. Un responsable de la Zanu-PF (Union nationale africaine du Zimbabwe-Front patriotique), le parti du président, a indiqué avoir obtenu « la super majorité et déjà dépassé les deux tiers » à l'Assemblée.

Selon les derniers résultats officiels portant sur 186 sièges, la Zanu-PF a en effet récolté au moins 137 sièges sur 210 à l'Assemblée où le MDC de Morgan Tsvangirai, le rival de Mugabe, était majoritaire depuis 2008. 

Le résultat final du premier tour de la présidentielle n'est théoriquement pas attendu avant lundi.

Manifestations envisagées

À Harare, la capitale, la direction du Mouvement pour le changement démocratique (MDC) s'est réunie vendredi pour examiner la démarche à entreprendre. « Des manifestations et une action de masse sont des options envisagées », a déclaré le porte-parole du parti, Douglas Mwonzora.

« On ne s'attendait vraiment pas à ça... On en est malade », a déclaré un responsable du MDC qui a perdu son siège au Parlement.

Le parti de M. Tsvangirai a annoncé qu'il « rejetait ces élections et ses conséquences, ce qui inclut le gouvernement qui en résultera. »

Le MDC doit préciser sa stratégie samedi lors d'une conférence de presse.

Robert Mugabe est au pouvoir depuis l'indépendance en 1980.

PLUS:rc