NOUVELLES

Time Warner cesse de diffuser le contenu de CBS pour une quesiton de redevances

02/08/2013 07:07 EDT | Actualisé 02/10/2013 05:12 EDT

LOS ANGELES, États-Unis - Trois millions de clients de l'entreprise Time Warner Cable à New York, Los Angeles, Dallas et autres grandes villes américaines ont perdu l'accès à la programmation de CBS sur plusieurs chaînes, vendredi, alors que le câblodistributeur a laissé tomber le réseau télévisé en raison d'une dispute sur les redevances.

Le deuxième plus important câblodistributeur des États-Unis a fait savoir que CBS avait refusé de tenir des discussions productives malgré une prolongation d'un mois des négociations depuis la fin d'une entente précédente à la fin juin.

CBS dit regretter la décision de Time Warner Cable, qu'elle qualifie de «mal avisée».

Vers 17h15, heure de Montréal, plusieurs chaînes diffusant la programmation de CBS à New York et Los Angeles ont été remplacées par un message du câblodistributeur indiquant que CBS avait «réclamé une hausse stupéfiante» des redevances exigées pour transmettre le signal de ses stations de télévision.

Des abonnés du câblodistributeur se trouvant dans d'autres marchés ont également été affectés.

Au total, 13 stations ont été touchées, à New York, Los Angeles, Dallas, Boston, Pittsburgh, Denver, Detroit et Chicago.

Les clients abonnés aux chaînes Showtime, TMC, FLIX et Smithsonian devaient également perdu certains contenus.

Dans son message à ses abonnés, le câblodistributeur a fait savoir qu'il remplacerait temporairement le contenu perdu par des émissions des chaînes Starz Kids et Family.

Cette décision, par ailleurs, pourrait priver de nombreux amateurs de golf d'assister aux deux dernières rondes du tournoi Bridgestone Invitational, que domine l'Américain Tiger Woods par sept coups après avoir ramené une carte de 61 vendredi.

Le réseau CBS doit présenter les deux derniers parcours, samedi et dimanche, de même que le Championnat de la PGA, quatrième et dernier tournoi du grand chelem du golf, la semaine prochaine.

PLUS:pc