NOUVELLES

Bilan mi-annuel du prix de l'essence de CAA-Québec: l'industrie est gourmande

02/08/2013 06:17 EDT | Actualisé 02/10/2013 05:12 EDT
Getty

L'analyse faite par le CAA-Québec des prix de l'essence au cours des six premiers mois de l'année en cours révèle une augmentation notable des marges prélevées au détail par l'industrie dans la vaste majorité des régions. Un constat "fort inquiétant", selon CAA-Québec.

Ainsi, ces marges ont été, en moyenne, 18 pour cent plus élevées qu'en 2012.

"Une situation inacceptable pour CAA-Québec, qui demande à l'industrie d'agir de manière plus raisonnable", peut-on lire dans le communiqué de l'organisme.

Dans son calcul, CAA-Québec s'est attardé à l'écart entre le prix affiché à la pompe de janvier à juin derniers et le prix minimum hebdomadaire estimé par la Régie de l'énergie. L'organisme conclut que les variations à la hausse des marges ont eu un impact direct sur le prix de l'essence.

Par exemple, l'écart moyen au Saguenay/Lac-Saint-Jean pour les six premiers mois de l'année a augmenté de 42,2 pour cent par rapport à l'an dernier, comparativement à 38 pour cent en Outaouais, 28 pour cent à Montréal, 23 pour cent à Laval, 22 pour cent en Montérégie et 20 pour cent à Québec.

Avec cette analyse mi-annuelle, CAA-Québec affirme que les automobilistes de la grande majorité des régions ont payé leur litre d'essence plus cher depuis le début de l'année qu'en 2012, en moyenne, essentiellement parce que les marges au détail sont plus importantes. Cependant, les prix moyens du litre d'essence à Montréal, Québec et Sherbrooke sont demeurés pratiquement identiques à ceux observés en 2012, respectivement 137,1, 134,5 et 135,6 cents/litre.

LIRE AUSSI:

Hausse du prix de l'essence avant les vacances : «une impression»

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.




INOLTRE SU HUFFPOST

Hausse du prix de l'essence avant les vacances
Les 10 plus belles routes panoramiques au Canada