DIVERTISSEMENT

Osheaga 2013: Grouplove, rumeurs, rumeurs... (ENTREVUE)

02/08/2013 02:10 EDT | Actualisé 03/08/2013 03:36 EDT
Courtoisie

Avec le lancement d’un deuxième album qui arrive à grands pas, la formation californienne Grouplove s’amène à Montréal pour répandre la bonne nouvelle… enfin, pour partager sa bonne musique. Le quintette proposera en effet des pièces de son disque à paraître en septembre, Spreading Rumors. Entrevue avec le batteur, Ryan Rabin.

Après une énorme vague de changements et de déménagements pour les cinq musiciens, la fabrication du second effort s’est avérée un moment de vérité pour Grouplove. Si l’on devait différencier la création du premier et du deuxième disque par un seul élément, il s’agirait de la solidification, explique Ryan dans ses propres mots. « On a enregistré notre EP dans le garage de mes parents, puis Never Trust a Happy Song dans un appartement... Le processus était différent puisqu’avant, on devait s’envoyer des pistes que l’on juxtaposait ensuite pour réaliser les morceaux. C’était beaucoup plus laborieux. »

Sean a traversé l’océan, tout droit sorti de Londres, Christian et Hannah ont parcouru les États-Unis en partant de New York, puis voilà que les cinq musiciens se sont officiellement réunis, et ce pour de bon, à Los Angeles. « Cette fois-ci, on était ensemble dans un grand studio. On avait vraiment l’impression que tout coulait doucement, sans réaliser qu’on travaillait », mentionne Ryan, qui est aussi le fils de Trevor Rabin (ancien guitariste du groupe Yes). Le mouvement des membres vers Los Angeles a d’ailleurs été un moment clé pour le percussionniste. « Comme je n’ai pas déménagé, je ne pouvais pas sentir que ce qui se passait, c’était gros. Quand je les ai retrouvés chez moi à L.A, j’ai réalisé que nous étions un groupe et que ce qui m’arrivait était bien réel ».

LES QUESTIONS HUFFPOST

1. Nommez un lieu que vous avez aimé à Montréal.

R. Je crois qu’on a essayé La Banquise avec la poutine en pleine nuit… une belle expérience!

2. Nommez un mot pour décrire votre œuvre.

R. « Alive » (Vivant)

La plus belle histoire

La rencontre de Grouplove est nul doute, le résultat d’un croisement inattendu et d’un jeu de destin. Hannah (clavier), qui est à la base une artiste peinte, était partie en retraite artistique sur l’île de Crête. Christian (chanteur), qu’elle avait déjà rencontré à New York, l’avait suivie. Puis, sur place, ils ont fait connaissance avec Sean (Basse), Andrew (Guitare) et Ryan, avec qui ils ont partagé leur musique. La magie des voyages a opéré, il en a été d’une grande période de découvertes pour chaque membre de la formation. « Je crois même qu’on a toujours gardé cette magie. Étonnamment, on est resté très proche après avoir quitté la Grèce. C’est rare que l’on reste réellement en contact avec les gens qu’on rencontre en voyage. Nous, on était comme un petit groupe (de là l’idée de Grouplove). On se parlait tout le temps. Je dirais que je restais parfois plus en contact avec eux qu’avec mon propre entourage », relate Ryan.

Par-dessus tout, les cinq musiciens adorent partir en tournée puisqu’ils ont des amis un peu partout où ils vont. « Que l’on soit à New York, L.A, San Francisco, Londres, ou même dans certaines autres villes, on connaît toujours des gens », affirme le batteur. « C’est beaucoup plus cool, plus relax quand notre famille ou nos copains sont là, ils ont toujours des bons mots pour nous et ça nous fait vraiment plaisir », renchérit-il.

Bien évidemment, Grouplove retrouvera sa joie de partir en tournée au cours des prochains mois puisqu’une série de spectacles se collera au lancement de Spreading Rumors. Quelles sont-elles, ces rumeurs ? « J’oublie toujours un peu pourquoi on en est venu à ce titre », s’exclame l’artiste. « Ce que je peux dire par rapport à l’album, c’est qu’il est vraiment le résultat de notre tournée précédente. On a voyagé beaucoup et donc certaines chansons ont des significations différentes pour chaque membre, selon ce que l’on a vécu durant cette période », dit-il pour conclure l’entretien.

Grouplove – 3 août, 13h30 - Scène de la Montagne

EN IMAGES:

OSHEAGA 2013: Quelques artistes

EN VIDÉO:

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.