NOUVELLES

Apple dans la mire de Washington et de 33 États américains

02/08/2013 05:24 EDT | Actualisé 02/10/2013 05:12 EDT
PC

Le département de la Justice des États-Unis et les procureurs généraux de 33 États ont dit vouloir, vendredi, empêcher Apple de signer des contrats avec les vendeurs de livres numériques, de films, de musique et d'autre contenu numérique qui sont susceptibles de faire augmenter les prix.

Cette demande a été formulée dans le cadre de la poursuite antitrust intentée contre Apple et cinq éditeurs de livres numériques. Un juge fédéral a statué le mois dernier que le géant du matériel électronique avait conclu une entente illégale avec ces éditeurs dans le but d'augmenter les prix des livres numériques.

L'entreprise de Cupertino, en Californie, a nié s'être rendue coupable de quoi que ce soit et a indiqué avoir l'intention de porter la cause en appel. Vendredi, elle a qualifié les mesures proposées par les responsables de la justice d'«intrusion draconienne et punitive» dans ses activités. L'inclusion de médias numériques autres que les livres dans la proposition n'a rien à voir avec les conclusions tirées dans cette affaire, a ajouté Apple.

Les éditeurs de livres étaient précédemment parvenus à des règlements relativement aux accusations de collusion sur les prix. Il s'agit des maisons Hachette, HarperCollins, Simon & Schuster, Holtzbrinck Publishers, menant ses affaires sous le nom de Macmillan, de même que de Penguin Publishing Co., qui mène ses activités sous l'identité de Penguin Group. Ces règlements devaient encourager la concurrence en matière de prix, mais cela n'est pas arrivé.

Le gouvernement souhaite que Apple signe de nouveaux contrats avec des éditeurs qui ne sont pas susceptibles d'augmenter leurs prix.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.




INOLTRE SU HUFFPOST

Les photos et vidéos anti-iPhone 5