NOUVELLES

Les Canadiennes terminent au sixième rang du relais 4X200 m libre à Barcelone

01/08/2013 05:17 EDT | Actualisé 01/10/2013 05:12 EDT

BARCELONE, Espagne - Les nageuses canadiennes du relais 4x200 m libre ont terminé sixièmes des préliminaires en matinée et de la finale en soirée jeudi aux Championnats du monde de la FINA de Barcelone, en Espagne.

Les Montréalaises Samantha Cheverton et Barbara Jardin, ainsi que l’Ontarienne Brittany MacLean et la Britanno-Colombienne Savannah King se sont d’abord qualifiées grâce à un chrono de sept minutes et 56,64 secondes. Elles ont ensuite amélioré leur temps quelques heures plus tard en nageant la distance en 7:55,48.

«C’était ça notre objectif, nous classer parmi les six premières, alors je pense que nous sommes toutes très contentes», a mentionné Jardin. «Nous voulions toutes aller un petit peu plus vite que ce matin et nous avons finalement été une seconde plus rapides.

«Personnellement, je n’ai pas exactement fait le relais que je voulais, parce que j’aurais aimé nager en 1:57, mais je suis quand même contente de mon chrono de 1:58,19.»

Les Américaines se sont imposées en 7:45,14. Elles ont respectivement devancé les Australiennes et les Françaises de 1,94 et 3,39 secondes.

En compagnie de la Britanno-Colombienne Julia Wilkinson, Cheverton, Jardin et MacLean avaient fini septièmes aux Mondiaux de 2011 à Shanghai, en Chine. Elles avaient aussi obtenu le quatrième rang aux Jeux olympiques de Londres avec l’Albertaine Amanda Reason.

Seule Savannah King retournera dans la piscine d’ici la fin des Championnats du monde de la FINA, puisqu'elle prendra part au 800 m libre vendredi.

D'autre part, l’Ontarienne Martha McCabe a décroché son laissez-passer pour la finale du 200 m brasse en prenant le huitième échelon des demi-finales jeudi soir.

Huitième des préliminaires le matin en 2:25,91, McCabe a conservé cette place en demi-finale en vertu de son temps de 2:24,68.

«Je crois que c'était une très bonne performance de ma part à ce stade-ci. J'espérais seulement pouvoir franchir cette étape», a confié McCabe. «Quand j'ai vu que j'accédais à la finale, ç'a été la cerise sur le sundae. J'ai une autre opportunité de me faire valoir et souvent je parviens à profiter de ces performances pour m'améliorer encore et encore. C'est le plan que je suivrai demain soir (vendredi).»

La Danoise Rikke Moller Pedersen a déjà frappé un grand coup dans ces demi-finales du 200 m brasse, améliorant le record mondial de 48 centièmes de seconde en affichant un chrono de 2:19,11.

En matinée, Victoria Poon a dû se contenter du 19e rang des préliminaires du 100 m libre. La Montréalaise a obtenu un temps de 55,30 secondes, soit 25 centièmes plus lent que celui de la 16e et dernière qualifiée pour les demi-finales.

PLUS:pc