NOUVELLES

La Danoise Rikke Pedersen établit un record du monde au 200 mètres brasse

01/08/2013 12:58 EDT | Actualisé 01/10/2013 05:12 EDT

BARCELONE, Espagne - Missy Franklin a remporté une autre médaille d'or aux Championnats du monde de natation, jeudi, mais l'Américaine n'a pas été la vedette de la journée à Barcelone.

La Danoise Rikke Pedersen a établi un record du monde en demi-finale du 200 mètres brasse chez les femmes.

Nageant dans le premier groupe, Pedersen a distancé ses concurrentes avec un temps de deux minutes et 19,11 secondes. Elle a réédité la marque de 2:19,59 que l'Américaine Rebecca Soni avait inscrite en route vers la médaille d'or aux Jeux olympiques de Londres, l'été dernier.

Soni s'est accordée une pause d'un an loin de la natation, mais elle est en Espagne pour regarder les épreuves des Mondiaux.

Franklin a décroché sa quatrième médaille d'or des Mondiaux quand elle a donné une nage solide au sein du relais 4 x 200 m libre américain.

Katie Ledecky, la première nageuse du relais, a quant à elle mis la main sur sa troisième médaille d'or de la semaine.

Le relais américain l'a emporté en sept minutes et 45,14 secondes, devant l'Australie (7:47,08) et la France (7:48,43).

L'Américain Ryan Lochte et l'Australien James Magnussen ont quant à eux effectué un retour un sommet.

Après un lent début de semaine, Lochte s'est emparé de l'or au 200 m quatre nages individuel avec un temps de 1:54,98, devant le Japonais Kosuke Hagino et le Brésilien Thiago Pereira.

«Je n'étais pas moi-même au cours des deux premiers jours (de compétition), a dit Lochte. J'étais trop préoccupé par l'issue de chacune des courses, par la première position, par mes chronos, et ça ce n'est pas moi. Je suis un nageur qui est très détendu et qui va dans la piscine pour s'amuser.»

Magnussen, qui a fourni une prestation qu'on a qualifiée de décevante aux Jeux olympiques de Londres parce qu'il s'est contenté d'une seule médaille, est venu de l'arrière pour s'imposer au 100 m libre tout juste devant les Américains Jimmy Feigen et Nathan Adrian.

«J'étais très émotif, a reconnu Magnussen. J'ai vraiment exploité les expériences acquises au cours des 12 derniers mois dans les 15 derniers mètres de l'épreuve, et j'ai été très agressif en me dirigeant vers le muret à la fin. Je suis juste reconnaissant d'avoir pu me rendre là.»

La Chine a ajouté deux médailles d'or et une autre d'argent à sa récolte. Liu Zige a remporté le 200 m papillon féminin en devançant de justesse la favorite locale, l'Espagnole Mireia Belmonte. La Hongroise Katinka Hosszu s'est emparée du bronze. L'Américaine Cammile Adams a abouti en septième place.

Les Chinoises ont aussi réussi un doublé au 50 m dos, une épreuve qui a été laissée de côté par Franklin afin qu'elle puisse se concentrer sur les autres. Zhao Jing a grimpé sur la plus haute marche du podium, tandis que sa coéquipière Fu Yuanhui obtenait l'argent. La médaille de bronze a été octroyée à la Japonaise Aya Terakawa. L'Américaine Rachel Bootsma s'est contentée de la septième position.

PLUS:pc