BIEN-ÊTRE

Tanguy aux États-Unis: plus d'un jeune adulte sur trois vit chez ses parents

01/08/2013 03:55 EDT | Actualisé 01/10/2013 05:12 EDT
Getty
Man walking his Golden Labrador pet dog

Plus d'un jeune adulte américain sur trois vit chez ses parents, un chiffre au plus haut depuis 40 ans, indique jeudi une étude qui explique le phénomène par le chômage ou la baisse des mariages.

En 2012, 36% des jeunes âgés de 18 à 31 ans vivaient chez leurs parents, indique l'Institut de recherches Pew se basant sur les chiffres du recensement, soit 21,6 millions de personnes, contre 18,5 millions de personnes en 2007, au début de la crise économique.

Au moins un tiers étaient étudiants et ce sont surtout les plus jeunes, âgés de 18 à 24 ans, qui sont les plus susceptibles de rester dans le giron familial (56% de la tranche d'âge) que les 25-31 ans (16%).

Ce sont aussi les garçons, plus que les filles, qui préfèrent rester chez papa et maman, à 40% contre 32%, selon l'étude.

Cette progression lente mais régulière peut s'expliquer par le chômage, qui touche de plus en plus cette tranche de population, une hausse des inscriptions à l'université et la baisse des mariages.

Retrouvez les articles du HuffPost Art de vivre sur notre page Facebook.

INOLTRE SU HUFFPOST

Comment élever des enfants heureux