NOUVELLES

Cutler dirigera une attaque plus variée sous l'égide de Trestman chez les Bears

01/08/2013 10:11 EDT | Actualisé 01/10/2013 05:12 EDT

BOURBONNAIS, États-Unis - Le quart des Bears de Chicago Jay Cutler tente d'être un passeur plus efficace au sein d'une attaque qui l'exige.

Apprivoiser de nouvelles approches à l'attaque n'est rien de nouveau pour Cutler. Il sait qu'il faut prendre le temps de le faire, en ayant la foi que cela rapportera des dividendes. Et ce, même s'il y a des jours où les progrès semblent se faire à pas de tortue.

«Chaque fois que tu adoptes une nouvelle attaque, les gars vont avoir tendance à retomber dans les mêmes ornières, a noté Cutler. Il s'agit d'apprendre la terminologie et d'être capable de le sortir vite.»

Cutler doit apprendre une quatrième approche à l'attaque en cinq ans chez les Bears, et un cinquième en six années en tout. Il n'a jamais affiché un taux d'efficacité de plus de 88,1 pour cent comme passeur à titre de quart partant à temps plein, et dans l'uniforme des Bears sa moyenne cumulative à ce titre est de 81,9. L'attaque préconisée par Marc Trestman requiert une excellent efficacité à ce chapitre, c'est-à-dire de 90 pour cent et plus.

On dit souvent que Trestman est un adepte de l'attaque de type «West Coast», mais la nouvelle offensive des Bears semble être un mélange. Certains éléments proviennent du nouveau coordonnateur à l'attaque Aaron Kromer et de son ancienne équipe, les Saints de La Nouvelle-Orléans. Il y a aussi une certaine influence provenant des Alouettes de Montréal.

«Ce que nous avons fait dans le nord, c'est que nous avons joué au football comme il se pratique plus au sud dans la NFL, a noté Trestman. Nous avons appliqué le même système. C'est juste que nous sommes amusés un peu plus avec les mouvements derrière la ligne de mêlée et nous avions un terrain plus vaste à notre disposition.»

L'attaque à la Trestman oblige le quart à décocher ses passes plus rapidement. Mais l'ex-pilote des Alouettes n'est pas d'accord avec ceux qui avancent que Cutler ne fait que commencer à lancer le ballon plus rapidement.

«Il le fait déjà rapidement, a souligné Trestman. Il s'entraîne de façon très efficace, il n'hésite pas à se débarrasser du ballon (quand aucun receveur n'est libre). Il n'y a rien de mal à ça avec la défensive que nous avons.

«Nous travaillons fort chaque jour simplement pour continuer à devenir de plus en plus efficace sur les plans de la mécanique et de la base. La façon dont il développe le jeu et distribue le ballon est bonne à ce stade-ci.»

Cutler attribue ses bonnes performances jusqu'ici au travail qu'il fait quotidiennement sous la direction de Trestman, de Kromer et de l'entraîneur des quarts Matt Cavanaugh.

«Ils rendent le contexte propice au succès du quart et ils veulent me rendre la vie la plus facile possible, ainsi que celles des autres quarts, a indiqué Cutler. C'est plaisant de travailler avec eux. Ils savent c'est quoi une attaque, ils comprennent ce que nous vivons et ils nous mettent en bonne position pour connaître du succès.»

PLUS:pc