BIEN-ÊTRE

Rastafarisme: 7 conseils pour mieux vivre de nos amis jamaïcains

01/08/2013 03:14 EDT
Getty

Snoop Dogg a franchi le pas l'année dernière. C'est avec son nouvel album Reincarnated sorti en avril 2013 que le célèbre rappeur américain a opéré un nouveau virage musical, passant du hip hop vers le reggae. Snoop Lion, comme il préfère qu'on l'appelle désormais, s'est même converti au mode de vie rastafari (prononcez rastafaraï).

Trop souvent réduit à l'image d'un jamaïcain arborant des dreadlocks, guitare dans les mains et cigarette qui fait rire dans la bouche, le rastafarisme est en réalité bien plus que cela. Croyance religieuse, mélange d'enseignements de l'Ancien Testament et de panafricanisme, cette pensée est née en Jamaïque dans les années 1930, cristallisant la révolte des communautés noires de l'île.

Ce mouvement est surtout devenu un véritable façon de vivre à rebours du rythme occidental. Conceptualisé par des penseurs/théoriciens/prophètes (le triptyque est important) comme Marcus Garvey, le rastafarisme a aussi été popularisé par de prestigieux artistes jamaïcains. Bob Marley en tête. Les chanteurs de reggae aiment d'ailleurs expliquer qu'il existe autant de formes de rastafarisme que d'individus. Sans véritable ligne directrice, on en retiendra surtout un mode de vie apaisé, orienté vers le bien-être.

Certains préceptes sortent néanmoins du lot et peuvent être de bonnes astuces pour éviter le stress, le burn-out, ou encore déconnecter une bonne fois pour toute pendant les vacances. Vous l'aurez compris, le rastafarisme et ses adeptes, à l'image de Ziggy Marley (le fils de Bob), a encore des choses à nous apprendre. Tour d'horizon en quelques conseils.

7 préceptes du rastafarisme

Retrouvez les articles du HuffPost Art de vivre sur notre page Facebook.