NOUVELLES

Pospisil espère poursuivre sa belle saison et connaître du succès à Montréal

31/07/2013 05:41 EDT | Actualisé 30/09/2013 05:12 EDT

WEST VANCOUVER, C.-B. - Vasek Pospisil n'aurait aucun problème à remplir un scrapbook — ou un album de photos sur Internet — présentant tous ses exploits accomplis cette année.

Le joueur de tennis canadien a amassé sa part de bons souvenirs, mais il peut encore en ajouter quelques-uns d'ici la fin du mois de septembre.

Pospisil participera à la Coupe Rogers la semaine prochaine, dans le cadre de sa préparation en prévision du duel historique du Canada en demi-finale de la Coupe Davis contre la Serbie, à Belgrade, en septembre.

«J'espère que je pourrai disputer beaucoup de matchs cette semaine et bâtir ma confiance à la Coupe Rogers», a mentionné Pospisil, qui participe au tournoi Odlum Brown VanOpen, un événement de l'United States Tennis Association disputé à West Vancouver, avant de se diriger vers Montréal.

«Les prochains mois seront de toute évidence excitants», a-t-il admis.

Pospisil, un Britanno-Colombien de 23 ans originaire de Vernon qui habite présentement à Vancouver, entamera la Coupe Rogers en espérant pouvoir se servir des succès obtenus au cours d'une saison où le Canada a atteint des sommets inégalés sur la scène internationale.

Le Canada a acquis un laissez-passer pour les demi-finales de la Coupe Davis pour la première fois de son histoire en disposant de l'Italie à Vancouver en avril dernier. Il avait atteint les quarts de finale de cette compétition pour la première fois après avoir surpris l'Espagne — décimée par les blessures — en février, à Vancouver.

«(La Coupe Rogers) sera une belle expérience», a-t-il dit. «De toute évidence, chaque gros tournoi où je peux jouer me permet d'acquérir de l'expérience supplémentaire pour un duel aussi important que celui de septembre. J'ai déjà joué à quelques reprises à la Coupe Rogers, donc ce ne sera pas une nouveauté de mon point de vue.»

Pospisil est l'un des candidats pour les matchs de simple et de double de la Coupe Davis. Daniel Nestor et lui ont joué ensemble lors de la victoire cruciale en cinq sets aux dépens de l'Italie qui a mis la table pour la victoire en simple de Milos Raonic — qui propulsait le Canada en demi-finales.

«La Coupe Davis est probablement l'expérience la plus mémorable de toute ma carrière jusqu'ici», a-t-il convenu. «C'est énorme de pouvoir jouer pour ton pays et tes compatriotes, particulièrement pour le Canada puisqu'il a franchi le premier tour. D'autre part, je dirais que c'est plus important d'offrir des performances régulières sur le circuit de l'ATP, un aspect avec lequel j'ai éprouvé des ennuis au cours de la dernière année.

«C'était ma première saison sur le circuit principal (des tournois internationaux), et cette année, je suis beaucoup plus à l'aise. En conséquence, selon moi, c'est une bonne saison puisque je me suis adapté au circuit et aux meilleurs joueurs au monde.»

Pospisil ne sera pas le seul Canadien de l'équipe nationale à la Coupe Davis qui profitera de la Coupe Rogers pour fourbir ses armes en prévision du duel contre la Serbie. Jesse Levine, un joueur de tennis qui habite Ottawa après avoir grandi aux États-Unis et qui a obtenu la permission de représenter l'unifolié plus tôt cette saison, sera lui aussi à Montréal. Il jouera en double avec Pospisil, ainsi qu'en simple.

«Nous jouons très bien ensemble», a assuré Pospisil.

Frank Dancevic, de Niagara Falls, en Ontario, foulera lui aussi les terrains du parc Jarry après avoir obtenu une invitation pour le tableau principal de la Coupe Rogers. Dancevic, qui est âgé de 28 ans, a joué un rôle-clé afin de permettre au Canada de renverser l'Espagne en février, en disposant du favori Marcel Granollers dès la première soirée des matchs de simple en quarts de finale de la Coupe Davis.

Dancevic s'est notamment illustré en disposant de l'étoile montante du tennis canadien Filip Peliwo lors du premier tour du tournoi de cette semaine à West Vancouver. Peliwo, un jeune homme de 19 ans de North Vancouver, en C.-B., devra franchir les qualifications s'il espère participer à la Coupe Rogers.

PLUS:pc