DIVERTISSEMENT

J.K. Rowling accepte les excuses du cabinet ayant dévoilé son identité

31/07/2013 09:52 EDT | Actualisé 30/09/2013 05:12 EDT
Reuters

LONDRES - L'auteure de la série Harry Potter, J.K. Rowling, a accepté mercredi les excuses et le don du cabinet d'avocats ayant révélé qu'elle avait écrit un roman sous un pseudonyme.

Un quotidien britannique rapportait plus tôt ce mois-ci que Mme Rowling est la véritable auteure de «The Cuckoo's Calling». Le livre avait été présenté comme le tout premier roman de Robert Galbraith, un ancien soldat.

«The Cuckoo's Calling» a été publié en avril, et si les critiques ont été bonnes, les ventes se sont avérées plutôt modestes. Certains s'interrogeaient même sur la possibilité que J.K. Rowling ou son éditeur aient pu laisser couler l'information dans l'espoir de faire gonfler les ventes.

Or, le cabinet d'avocats Russells, qui a déjà travaillé pour Mme Rowling, a reconnu que l'un de ses associés avait divulgué l'information à la meilleure amie de son épouse, qui l'a ensuite communiqué à un chroniqueur du Sunday Times sur son compte Twitter.

Mme Rowling a alors intenté une poursuite contre l'avocat et l'amie. Son avocate, Jenny Afia, a déclaré mercredi devant la Haute cour de justice du Royaume-Uni que l'auteure avait éprouvé «de la colère et de la détresse en apprenant que sa confiance avait été trahie».

Le cabinet Russells a accepté de rembourser les frais légaux encourus par Mme Rowling et de faire un don «considérable» à l'organisme de bienfaisance The Soldiers' Charity, qui vient en aide aux anciens militaires et à leur famille.

J.K. Rowling a également fait savoir qu'elle verserait, pour les trois prochaines années, tous ses droits d'auteur à cette oeuvre de charité.

Le livre s'est avéré un véritable succès de librairie au Royaume-Uni et aux États-Unis une fois Mme Rowling démasquée.

Son roman raconte l'histoire de Cormoran Strike, un ancien combattant ayant perdu l'usage d'une jambe lors d'une mission en Afghanistan. Mme Rowling a déclaré s'être inspirée de ses conversations avec des militaires pour la création de son personnage.

Un deuxième tome devrait être publié l'an prochain.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.




INOLTRE SU HUFFPOST

Harry Potter: visite de l'exposition de Warner Brothers