DIVERTISSEMENT

Festival de Gaspé : Normand Brathwaite nous invite au bout du monde

31/07/2013 10:24 EDT | Actualisé 30/09/2013 05:12 EDT
ricochetdesign.qc.ca

Le Festival Musique du Bout du Monde compte sur la présence d’un porte-parole de choix pour sa 10e édition. Amoureux de la Gaspésie, épris de musiques de tous les genres, Normand Brathwaite nous invite à faire la fête et à découvrir des artistes et des sonorités nouvelles, dans une ambiance éclatée et fraternelle.

« Ça faisait quelques années que c’était un rendez-vous manqué pour moi avec l’organisation du festival, a expliqué Normand. L’an dernier, le band de Belle et Bum y était, mais moi, je n’étais pas disponible. Cette année, je le suis. Et c’est naturel pour moi de le faire. »

Du 8 au 11 août, la ville de Gaspé vibrera donc au rythme des airs d’ici et d’ailleurs et verra défiler un nombre impressionnant de personnalités, dont Lisa LeBlanc, Zachary Richard, Paul Kunigis, The Barr Brothers, Jorane, Les Sœurs Boulay, Mazagan, Che Sudaka, Heavy Soundz et Mad’Moizèle Giraf. Le jour, les rues seront prises d’assaut par des défilés et des prestations de musiciens et d’amuseurs, et la nuit, des DJs assureront l’animation. Et Normand Brathwaite lui-même foulera la scène principale le samedi, à l’occasion du spectacle du 10e anniversaire. Il sera entouré des anciens ambassadeurs du rassemblement, soit Damien Robitaille, Daniel Boucher, Luck Mervil, Lynda Thalie, Marco Calliari, Steve Boulay et Le Vent du Nord et Yves Lambert. La percussionniste Mélissa Lavergne et son orchestre les accompagneront, de même qu’Edouard, le fils de Normand. Fait cocasse, sa fille Élizabeth ne pourra être de la partie, puisqu’elle représentera au même moment un événement semblable dans les Laurentides.

« Il y a des gens qui viennent de partout au Québec et même du Nouveau-Brunswick pour participer au festival, s’est enthousiasmé Normand Brathwaite. On dit que c’est le bout du monde, parce que Gaspé, c’est le bout de la péninsule gaspésienne. Il y en a pour tous les goûts, avec des touches africaines, espagnoles… Même les chanteurs d’ici font de la musique du monde pour les gens qui viennent d’ailleurs. »

L’homme-orchestre se réjouit du même souffle de constater l’ouverture d’esprit de ses congénères devant la diversité musicale qui s’offre à eux via divers médiums.

« Les Québécois sont ceux qui adorent le plus la musique métissée, a-t-il souligné. Quand ils vont dans le Sud, ils reviennent souvent avec une pile de disques. Il y a d’ailleurs beaucoup de Mexicains qui vivent en Gaspésie. »

Celui qui dit s’enflammer pour les compositions de Daniel Lanois, et qui aimerait bien y aller d’un duo avec Zachary Richard pendant le week-end de festivités, est même propriétaire, depuis une trentaine d’années, d’une maison à Port-Daniel, qui lui sert de refuge pendant les périodes d’accalmie professionnelle. C’est dire à quel point il chérit ce coin de la province.

« Mes amis les plus proches sont là, a indiqué Normand. Ils sont loin physiquement, mais ils sont proches, parce que, quand je suis là, c’est parce que je ne travaille pas et que j’ai du temps à passer avec eux. Ce ne sont pas seulement des amis de travail. »

Pour en savoir plus sur le Festival Musique du Bout du Monde, on consulte le www.musiqueduboutdumonde.com. Quant à Normand Brathwaite, il reprendra les rênes de Belle et Bum, aux côtés de Geneviève Borne, à Télé-Québec, le 28 août prochain, pour une 11e saison.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.




INOLTRE SU HUFFPOST

Festival Musique du Bout du Monde