BIEN-ÊTRE

Bientôt des mouchards dentaires pour aider les médecins ?

31/07/2013 02:42 EDT | Actualisé 30/09/2013 05:12 EDT

Des chercheurs taïwanais ont mis au point un capteur dentaire qui permet de détecter si la personne a bu, fumé ou même si elle a toussé.

Une équipe de cinq chercheurs en sciences informatiques de la National Taiwan University ont publié une étude détaillant l'élaboration et la pose d'un capteur dentaire.

Cette minuscule puce, qui mesure 4,5mm x 10mm, abrite tout de même un accéléromètre (comme celui que l'on trouve dans les smartphones qui fait pivoter l'écran du mode portrait à paysage) permettant de faire la différence entre plusieurs types d'action à l'intérieur de la bouche comme le fait de boire, parler, mâcher, fumer et tousser.

Les scientifiques ont mené une batterie de tests en laboratoire sur huit participants et sont arrivés à un ratio de 93,8% d'exactitude.

Même si cette étude a été menée sur un échantillon très restreint de personnes, elle est tout de même impressionnante. De nombreux obstacles empêchent cependant à cette technologie de devenir réalité. Le premier, et le plus essentiel, est la source d'énergie du capteur.

L'équipe prévoit de fixer ces capteurs dans de fausses dents qui devront être retirées quotidiennement pour être nettoyées et rechargées, comme un smartphone, sur un dock qui permettra à la fois la recharge et le transfert des données collectées. Mais pour que le capteur transmette les informations en temps réel, il faudrait mettre au point une version de la technologie Bluetooth compatible avec l'utilisation depuis l'intérieur du corps.

Par contre, même si le capteur peut identifier l'action de mâcher, du fait de son étanchéité, il ne peut pas donner d'information sur le nombre de calories consommées au quotidien. Les chercheurs sont tout de même très fiers de leurs résultats et de ce qu'ils laissent entrevoir. Ils concluent ainsi leur présentation : "Parce que la bouche est une porte d'entrée sur la santé humaine, ce système de capteur oral a le potentiel d'améliorer ... les applications de surveillance de la santé orale comme le suivi alimentaire".

Le futur des capteurs internes

La prochaine version de ce système sera dotée de capacités de communication sans fil et d'une batterie rechargeable, mais il ne faut pas s'attendre à ce que ce genre de gadget devienne aussi banal qu'un détartrage chez le dentiste. C'est cependant un exemple de plus de l'importance que prend la technologie mobile portative et de l'impact qu'elle peut avoir sur nos habitudes au quotidien.

Dans un livre blanc paru le 26 juillet, l'entreprise Mobiquity a détaillé comment les smartphones changeaient déjà nos comportements vis-à-vis de la santé au quotidien et a noté leur rôle vis-à-vis du consommateur pour mettre un terme à de mauvaises habitudes et mesurer sa santé.

Par ailleurs, de nombreux experts en nouvelles technologies, comme Gary Clayton de la firme Nuance, pensent que les capteurs internes qui permettent d'envoyer des données aux appareils mobiles à des fins d'analyse médicale sont en passe de devenir réalité. À l'occasion d'un débat sur l'avenir des technologies mobiles portatives organisé par VentureBeat MobileBeat courant juillet, Gary Clayton a expliqué : "Ma fille est en thèse d'ingénierie biomédicale et ils lancent l'idée que les technologies portatives seront à l'intérieur de nous d'ici cinq à dix ans".


ch/cm/cg