DIVERTISSEMENT

Arthur H : liberté en mode solo

31/07/2013 01:36 EDT | Actualisé 31/07/2013 01:42 EDT
Emmapic

Le chanteur français Arthur H est venu souvent au Québec pour partager sa poésie bien à lui, inspirée à la fois du jazz et du rock. Cette fois-ci, son séjour dans la Belle Province aura une saveur particulière. Dans une série de concerts intimistes qui commence vendredi soir à Montréal, il compte s’inspirer d’une première escale aux îles de la Madeleine pour se lancer dans la création d’un nouvel album. Au bout du fil en France, il parle de son aventure estivale québécoise.

« On m’a proposé de jouer aux îles, endroit où je ne suis jamais allé. J’y donnerai deux spectacles (à la sympathique salle des Pas Perdus située à Cap-aux-Meules) les 5 et 6 août. Ensuite, je vais demeurer dans l’endroit quelques jours supplémentaires pour plonger dans mon prochain disque. J’espère pouvoir en composer une partie. »

« J’ai des milliers de morceaux, mais aucun n’a vraiment de parole », précise Arthur H. « Il suffira de trouver le canal de poésie et la concentration nécessaire. On m’a beaucoup parlé de cet endroit. Il paraît que les îles de la Madeleine offrent beaucoup de liberté et d’espace pour faire une pause et laisser aller son imaginaire. J’ai très envie de le découvrir », lance celui qui trouvera logis dans un chalet lové entre le sable et la mer.

Immortaliser le moment

Aux dires du chanteur, ce dernier aurait également l’opportunité d’enregistrer en partie un album au centre Phi de Montréal, en collaboration avec la direction : « Je suis toujours à développer le projet avec eux. Ce serait comme un disque performance. Tout le processus serait filmé en direct durant une semaine. Sur les lieux, les gens pourraient également assister aux moments d’excitation ou d’ennui, selon l’émotion et la période d’enregistrement […] L’idée est de créer un échange particulier et intime [en temps réel ou sur encodé]. Quelque chose qui reste de ce passage très important dans la création d’un disque. En général, les gens ont seulement accès au produit fini. Je trouve qu’un tel document fait dans un centre d’art contemporain est un projet vivant et pertinent. Pour l’instant, c’est une utopie. Ce n’est pas encore officiel, mais c’est de toute évidence possible. J’y travaille. »

« À ce projet de vidéo (sorte de documentaire artistique) pourraient s’ajouter des musiciens montréalais invités. Je pense à certains artistes qui ont déjà collaboré avec Lhasa de Sela ou encore Patrick Watson. J’en ai rencontré quelques-uns au fil de mes séjours au Québec. Au final, l’album resterait une aventure sonore d’environ 45 minutes, mais avec une bonification visuelle. Le format classique est mis à mal ces temps-ci, mais j’y crois toujours malgré tout », raconte le chanteur qui a fait paraître grosso modo un album aux deux ans depuis ses débuts dans les années 1990. « Le reste de l’enregistrement devrait s’effectuer à Paris, durant l’hiver. »

Folle intimité

Au concert initial de Montréal (le brillant duo AroarA assurera la première partie de la soirée) se sont ajoutés 6 autres dates, dont celles du Théâtre Petit- Champlain, à Québec, le 13 août, et du Bistrot de l’Anse, à L’Anse-Sain-Jean, le lendemain. Cette courte tournée intitulée Mystic Rumba Experience aura lieu entre le 1er et le 16 août.

« Comme à l’époque de Solo piano (il y a plus de dix ans), je proposerai un concert en solitaire. De temps en temps, j’offre cette formule. Ayant terminé une tournée en France (celle liée à Baba Love, paru en 2012, qui l’a amené à jouer des spectacles électro-rock devant des grosses foules de milliers de personnes), je suis en ce moment disponible. Ça me plaît cette idée de concerts sans contrainte. Un mélange d’introspection et de belle folie. La totale liberté, quoi. Pas de décor, pas de costume, pas de musiciens […] Je ferai des pièces de mes albums précédents, en me donnant le loisir de varier celles-ci selon l’ambiance. Je suis le seul responsable pour créer l’électricité. Je contrôle moi-même les dynamiques entre la douceur (il parle notamment de silences et de sentiments) et les propositions un peu plus entraînantes, voire éclatées. Chose certaine, le rapport sera accueillant et direct », confie Arthur H de sa voix rauque et chaude.

C’est donc seul au piano qu’Arthur H se présente en spectacle cet été au Québec et revisite une sélection de titres de ses dix dernières années de répertoire : « Je me suis complètement réapproprié ces chansons-là. Elles sont fraîches. J’ai revisité les arrangements. Pour le reste, ce sera juste le piano, les mots, le public et moi. »

La tournée :

  • 1er août : Centre PHI - Montréal
  • 05 / 06 août : Pas Perdus – Cap-aux-Meules
  • 12 août : Salle André Mathieu – Laval
  • 13 août : Théâtre Petit-Champlain – Québec
  • 14 août : Bistro de l’Anse - Anse-Saint-Jean
  • 16 août : P’tit Café de l’Auberge Petite-Nation - St-André-Avellin

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.




INOLTRE SU HUFFPOST

ARTHUR H À MONTRÉAL EN LUMIÈRE