NOUVELLES

Pfizer a mieux fait au deuxième trimestre, mais pas Merck

30/07/2013 08:46 EDT | Actualisé 29/09/2013 05:12 EDT

WHITEHOUSE STATION, États-Unis - Le bénéfice du géant pharmaceutique américain Pfizer a plus que quadruplé au deuxième trimestre, grâce à la vente de sa division des produits de santé pour animaux, mais celui de sa rivale Merck s'est effondré de la moitié pendant cette période, en raison de la concurrence de produits génériques et de différents éléments non récurrents.

Pfizer — qui peut compter sur des produits comme Viagra, Lyrica et Celebrex — a engrangé un profit de 14,1 milliards $ US ou 1,98 $ US par action, comparativement à 3,25 milliards $ US ou 43 cents US par action l'an dernier.

Exception faite de sa vente, en juin, de sa participation de 80 pour cent dans Zoetis et d'autres éléments non récurrents, le bénéfice de Pfizer se serait chiffré à 56 cents US par action, soit un cent US de plus que les prévisions des analystes.

Ses revenus ont glissé de 7 pour cent à 12,97 milliards $ US, soit un peu moins que les 13,21 milliards $ US anticipés par les analystes de FactSet.

De son côté, Merck a dévoilé un bénéfice trimestriel de 906 millions $ US ou 30 cents US par action, contre 1,79 milliard $ US ou 58 cents US par action l'an dernier.

Merck a annoncé des revenus de 11,01 milliards $ US, en déclin de 11 pour cent. Les analystes prédisaient des revenus de 11,24 milliards $ US.

PLUS:pc