NOUVELLES

Lévesque et Talbot connaissent bien le parcours du club Victoriaville

30/07/2013 11:57 EDT | Actualisé 29/09/2013 05:12 EDT

VICTORIAVILLE, Qc - De la soixantaine de professionnels de l'AGP du Québec qui participeront à partir de jeudi à la Coupe Canada Sani Marc, Dave Lévesque et Daniel Talbot sont sans doute ceux qui connaissent le mieux le parcours du club Victoriaville.

«Je connais le club Victoriaville comme le fond de ma poche, affirme Lévesque. Pendant mes années à travailler dans la région de Québec où la saison de golf commençait plus tard qu'ailleurs, Victoriaville ouvrait ses portes avant tous les autres clubs et chaque printemps, j'y ai disputé des dizaines de parties.»

Le tournoi de cette année en est un de 72 trous avec couperet après les deux premières rondes. Il rassemblera 124 des meilleurs professionnels canadiens jumelés pour la circonstance à 15 golfeurs amateurs triés sur le volet.

Lévesque ne souhaite rien de moins que contribuer au rapatriement au Québec de la Coupe Canada expatriée en Colombie-Britannique depuis les victoires de Bryn Parry en 2011 et 2012. Il entreprendra donc cet événement de la Série Prestige HGrégoire avec confiance, lui qui revendique déjà deux victoires en trois tournois depuis le début de la saison et qui occupe le quatrième rang au classement national.

«Je joue présentement le meilleur golf de ma carrière, affirme le golfeur de 39 ans. J'ai vraiment l'impression de m'améliorer d'une année à l'autre. Autant en raison de son prestige que de l'importance de son enjeu (30 000 $ destinés au champion à même une dotation record de 175 000 $), le tournoi Coupe Canada Sani Marc figure tout au haut de ma liste d'objectifs pour 2013. Et entre vous et moi, il est temps que la coupe revienne chez nous.

«Si Dame Nature ne vient pas brouiller les cartes, les pointages pourraient être très bas, ajoute Lévesque. Parce que le parcours présente six trous à normale cinq, l'action ne devrait pas manquer. Je ne serais pas surpris que le tournoi se gagne avec un pointage de 15 ou 20 coups sous la normale.»

Talbot est impatient de fouler à nouveau les allées du club Victoriaville, lui qui a signé à cet endroit plusieurs des plus importantes victoires de sa carrière.

«Je n'ai en tête que des images positives de Victoriaville», affirme Talbot.

Et pour cause. Vers la fin des années 1970 et le début des années 1980, Talbot a raflé trois fois les honneurs de l'Omnium du Québec disputé à Victoriaville en plus de s'incliner une autre fois en prolongation, face à Serge Thivierge.

Et c'est à Victoriaville qu'il a exécuté son coup le plus spectaculaire sur la scène provinciale.

«Je n'oublierai jamais ma troisième victoire à l'Omnium du Québec, se rappelle Talbot. Tirant de l'arrière par un coup au 54e et dernier trou, j'avais décidé d'attaquer cette normale quatre de 390 verges coudée vers la droite en coupant au-dessus des sapins afin de me retrouver en bordure du vert. J'avais réussi l'oiselet avant de battre l'Américain Jeff Lewis en prolongation.»

En 2001, Victoriaville a une fois de plus souri à Talbot lorsqu'il a remporté le championnat des professionnels du Québec avec une fiche de 17 coups sous la normale.

Outre Lévesque et Talbot, la délégation québécoise comprendra Kevin Senécal, deuxième en 2011, Yvan Beauchemin, Marc Girouard, Rémi Bouchard, Louis-Pierre Godin, Jérôme Blais, Vincent Dumouchel et Billy Houle.

Huit des 10 premiers au classement national de la PGA canadienne seront de la partie, soit Parry (1er), les Ontariens Brian McCann (2e), Bill Walsh (3e), Danny King (5e), et Brian Hutton (7e), l'Albertain Mike Belbin (E4) ainsi que les Québécois Dave Lévesque (E4) et Éric Laporte (10e).

PLUS:pc