NOUVELLES

Les Innus dénoncent les activités minières de la compagnie IOC

30/07/2013 07:36 EDT | Actualisé 29/09/2013 05:12 EDT

Les Innus de la Côte-Nord continuent de s'opposer à un projet minier de la compagnie IOC sur leur territoire.

La compagnie cherche à ouvrir une nouvelle mine, appelée Wabush 3, à proximité d'un projet existant dans l'ouest du Labrador.

Or, la Première nation de Uashat mak Mani-utenam a déposé une nouvelle procédure le 22 juillet, cette fois-ci en Cour fédérale, à l'égard de ce projet minier. Une autre procédure de 900 millions de dollars avait été déposée le 18 mars dernier.

Les Innus soutiennent qu'IOC, dont l'actionnaire principal est Rio Tinto, continue de violer leurs droits, de détruire leur environnement et d'empiéter sur leur territoire.

Selon eux, une nouvelle mine serait une violation claire de leurs droits protégés constitutionnellement et reconnus internationalement.

Ils reprochent également à IOC de tenter de se soustraire à une évaluation environnementale de la nouvelle mine.

La nation autochtone soutient qu'elle n'a pas d'autre choix que de déposer une nouvelle procédure concernant les activités d'IOC pour tenter de remédier à ce qu'elle estime être un détournement des lois environnementales canadiennes.

Mike McKenzie, chef de la Première nation innue de Uashat mak Mani-utenam, affirme qu'IOC est définitivement devenue une compagnie délinquante.

Il souligne qu'elle est la seule compagnie minière qui opère sans une entente avec son peuple, alors que quatre ententes ont été signées avec d'autres compagnies minières.

La Presse Canadienne

PLUS:rc