NOUVELLES

Le secteur de la potasse en Amérique du Nord subit un coup dur

30/07/2013 03:58 EDT | Actualisé 29/09/2013 05:12 EDT

TORONTO - Le secteur de la potasse a subi un coup dur, mardi, au coeur de craintes que les producteurs en Saskatchewan soient affectés par des prix plus bas après qu'un rival clé de l'engrais en Russie se soit retiré d'un cartel.

Uralkali, l'un des producteurs de potasse les plus importants au monde, a dit avoir décidé de rompre ses liens avec son partenaire bélarusse pour les exportations, et rediriger le tout par l'entremise de son propre réseau.

Des experts ont interprété la rupture du cartel européen de la potasse comme un signe que Uralkali sera en mesure de réduire les prix d'autant que 25 pour cent, nuisant à ses producteurs rivaux au Canada et aux États-Unis.

Patrica Mohr, une spécialiste des matières premières à la Banque Scotia, a fait valoir que malgré une demande qui devrait demeurer forte, il faut prendre en compte que les acheteurs de potasse reportent parfois leurs acquisitions s'ils estiment que les prix baisseront.

PotashCorp, Mosaic et Agrium ont tous des activités majeures dans le secteur en Saskatchewan, l'une des principales sources du minerai employé dans la fabrication d'engrais.

Le plus important producteur de potasse au pays, la société de Saskatoon PotashCorp. (TSX:POT), a vu son titre reculer de plus de 16 pour cent à la Bourse de Toronto, clôturant à 32,66 $, après avoir atteint un creux dans la journée de 29,78 $.

Ses partenaires dans le groupe de marketing Canpotex ont aussi essuyé des pertes, avec l'action de la société américaine Mosaic (NYSE:MOS) en chute de 17,28 pour cent, à 43,81 $, et l'entreprise aux activités plus diversifiées Agrium (TSX:AGU) subissant un recul moins marqué de cinq pour cent, à 89,15 $.

PLUS:pc