NOUVELLES

Roboléo, une trayeuse robotisée qui impressionne

29/07/2013 03:18 EDT | Actualisé 27/09/2013 05:12 EDT

Une invention québécoise fait véritablement courir les foules à l'exposition agricole de Saint-Hyacinthe, qui se tient depuis jeudi dernier. Le Roboléo, une trayeuse robotisée commercialisée par l'entreprise Milkomax, pourrait considérablement modifier le métier de producteur laitier. 

Le Roboléo mesure environ deux mètres de haut par deux mètres de large. Il est fixé sur un rail qui permet à l'appareil de se déplacer dans les allées de l'étable. Chaque vache est alors tirée doucement vers le robot qui nettoie le pis avant de fixer la trayeuse.

Le responsable des communications, Karl-André Végétarian, n'est pas surpris de la popularité du robot : « Il s'agit de la plus grande révolution depuis 50 ans dans l'industrie laitière. Et, ce qui fait notre fierté, c'est que c'est un produit québécois qui, tranquillement, va faire son chemin et va faire le tour du monde », dit-il.

Les vaches, quant à elles, ne semblent pas dérangées par le robot.« On en a que ça fait trois ans que ça fonctionne. Puis on a des résultats incroyables! Les résultats de traite puis toute le kit, les chiffres que ça donne. Ça a pas de bon sens! » explique le représentant aux ventes de l'entreprise Milkomax, Marc Fecteau.

Le plus étonnant, c'est que la machine peut être programmée à distance à l'aide d'un téléphone cellulaire:

« Tu peux le partir, l'arrêter, tu peux vérifier les statistiques de traite. Je suis capable, quand je suis sur Internet, d'accéder par téléphone cellulaire, par Ipad, par n'importe quoi, everywhere you are! Tu peux être au restaurant en train de souper avec ta blonde. Puis tu es là, tu surveilles ton robot! », ajoute-til.

L'appareil coûte près de 400 000 dollars. À l'heure actuelle, le Roboléo est installé dans 24 fermes laitières.

D'après un reportage de Dominic Brassard

PLUS:rc