NOUVELLES

Manley presse Harper de relancer les négociations sur le libre-échange avec l'UE

29/07/2013 03:34 EDT | Actualisé 28/09/2013 05:12 EDT

OTTAWA - Le dirigeant du Conseil canadien des chefs d'entreprise (CCCE), John Manley, presse le premier ministre fédéral Stephen Harper de dépêcher une équipe de ministres de premier plan en Europe afin de relancer les négociations sur le libre-échange avant qu'il ne soit trop tard.

M. Manley, qui a été ministre au sein du gouvernement de Jean Chrétien, estime que les négociateurs sont allés aussi loin qu'ils le pouvaient et que le moment est venu pour les politiciens d'intervenir.

Il estime qu'il y a de véritables risques à ce que les négociations échouent à moins que M. Harper et ses principaux ministres ne se mêlent de la situation.

M. Manley demande au premier ministre d'envoyer son ministre des Finances, Jim Flaherty, le ministre des Affaires étrangères, John Baird, et le ministre du Commerce international, Ed Fast, en mission en Europe afin de faire la preuve de la détermination du Canada.

Le dirigeant du CCCE croit que le gouvernement fédéral risque de répéter son expérience malheureuse avec la Corée du Sud, alors que le Canada a été le premier à entreprendre des négociations sur le libre-échange avant de se faire doubler par les États-Unis.

L'Europe est un marché trop important et riche pour que le Canada le laisse passer, estime par ailleurs M. Manley.

L'ancien ministre croit finalement que le programme canadien de libre-échange dans son ensemble pourrait dérailler si les négociations avec l'Europe échouent, faisant remarquer que les autres fronts — l'Accord de partenariat transpacifique, le Japon et l'Inde — pourraient se révéler encore plus difficiles.

PLUS:pc