NOUVELLES

Le secteur des télécommunications fait grimper le TSX

29/07/2013 04:52 EDT | Actualisé 28/09/2013 05:12 EDT

TORONTO - Les titres des télécommunications ont contribué à faire avancer la Bourse de Toronto, mais l'indice principal a tout de même été retenu par le glissement du secteur minier.

L'indice composé S&P/TSX a gagné 21,14 points, à 12 669,04.

La Compagnie de la Baie d'Hudson (TSX:HBC) a aussi joué un rôle important. Son titre a grimpé de 96 cents, ou près de six pour cent, à 17,45 $, après que l'entreprise eut annoncé une transaction de 2,9 milliards $ US pour l'acquisition du détaillant américain Saks.

Le dollar canadien a progressé de 0,13 cent, à 97,47 cents US, tandis que les investisseurs ont le regard porté sur la prochaine mise à jour d'importance sur la santé de l'économie canadienne. Les économistes s'attendent à ce que Statistique Canada annonce mercredi une croissance du Produit intérieur brut (PIB) de 0,3 pour cent en mai.

Les indices américains ont cédé du terrain, avec la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles en recul de 36,86 points, à 15 521,97. L'indice du Nasdaq a perdu 14,02 points, à 3599,14, tandis que l'indice de référence S&P 500 a glissé de 6,32 points, pour s'établir à 1685,33.

Le secteur des télécommunications a affiché la plus importante progression, après avoir perdu du terrain la semaine dernière alors que les investisseurs soupesaient l'impact d'une possible entrée sur le marché canadien de Verizon Communications.

Le titre de Rogers Communications (TSX:RCI.B) a gagné 56 cents, à 41,92 $, et celui de Telus (TSX:T) a crû de 55 cents, à 31,95 $.

Bell (TSX:BCE), Telus et Rogers appellent le gouvernement fédéral à changer sa politique sur la propriété étrangère de petites sociétés canadiennes du sans-fil. Les trois rivaux canadiens voudraient éviter que des opérateurs étrangers comme Verizon puissent acheter des petites entreprises canadiennes du sans-fil alors qu'eux-mêmes n'ont pas la même occasion.

Les prix des matières premières ont connu une journée mitigée, et les composantes minières et des métaux de base ont affiché les reculs les plus importants. Le cuivre pour livraison en septembre est demeuré inchangé, à 3,11 $ US la livre. L'action de Teck Resources (TSX:TCK.B) a chuté de 41 cents, à 24,70 $.

Turquoise Hill Resources (TSX:TRQ) a vu son titre retraiter de 1,07 $, ou près de 20 pour cent, à 4,38 $, après avoir fait état du report du projet de cuivre de Oyu Tolgoi en Mongolie.

Le secteur des métaux de base avait connu un bon mois jusqu'à ce jour, mais a essuyé des revers, lundi, à l'approche d'une semaine chargée en résultats de sociétés minières.

Le pétrole brut sur le Nymex pour livraison en septembre a glissé de 15 cents, à 104,55 $ le baril, alors que le secteur de l'énergie a aussi reculé.

Le secteur aurifère a cédé environ 0,75 pour cent, et le cours du lingot pour livraison en août a crû de 6,90 $, à 1328,40 $ US l'once. Barrick Gold (TSX:ABX) a vu son titre céder 19 cents, pour clôturer à 18,09 $.

PLUS:pc