NOUVELLES

Des travailleurs en restauration rapide font une grève d'un jour à New York

29/07/2013 06:38 EDT | Actualisé 28/09/2013 05:12 EDT

NEW YORK, États-Unis - Des travailleurs de McDonald's, Burger King et Wendy's un peu partout à New York ont suivi lundi une grève d'une journée pour réclamer un meilleur salaire et le droit de se syndiquer.

Ils demandent que le salaire minimum augmente de plus du double, de 7,25 $ à 15 $ l'heure, et que cessent ce que qualifient des militants de «pratiques abusives».

À l'extérieur des McDonald's et Wendy's dans le Bas Manhattan, des travailleurs chantaient ne pas pouvoir «survivre avec 7,25 $» et d'autres criaient aux clients de ne pas entrer.

Ils figuraient parmi des centaines qui ont pris part à des manifestations à travers la ville de New York, ont indiqué des militants. Des grèves similaires sont prévues à travers le pays cette semaine, organisées par la campagne nationale Fast Food Forward.

Cette offensive avait été lancée l'an dernier pour s'attaquer aux salaires stagnants et à la prolifération d'emplois à bas salaires alors que le pays se remet de la récession, a affirmé le directeur de la campagne, Jonathan Westin.

Doubler le salaire minimum aurait un «impact significatif sur la capacité du secteur privé de créer de l'emploi», particulièrement pour les adolescents et les travailleurs sans expérience, a fait valoir Scott DeFife de la National Restaurant Association. McDonald's avait redirigé les appels aux commentaires à ce groupe de l'industrie.

PLUS:pc