NOUVELLES

Les recherches reprennent à Lac-Mégantic

28/07/2013 08:39 EDT | Actualisé 27/09/2013 05:12 EDT

Les recherches pour tenter de retrouver les cinq dernières victimes de la tragédie de Lac-Mégantic ont repris lundi matin, après une pause de deux jours.

Jusqu'à présent, 42 victimes ont été extirpées des décombres, et 34 ont été identifiées. Le processus d'identification devrait par ailleurs ralentir au cours des prochains jours, le travail des experts devenant de plus en plus complexe en raison de l'état des restes humains à partir desquels ils doivent travailler.

L'inspecteur Michel Forget, de la Sûreté du Québec, a affirmé vendredi qu'il gardait espoir de retrouver les cinq dernières victimes. Il a précisé que les recherches se poursuivraient sur « deux scènes considérables », notamment où des wagons ont été déplacés.

M. Forget a par ailleurs souligné qu'il ne restait plus qu'un ou deux wagons à déplacer, les autres ayant tous été retirés et déchiquetés.

La quiétude qui devrait s'installer inspire une crainte

Au lendemain d'une messe à la mémoire des 47 victimes de la tragédie de Lac-Mégantic, la population locale espère maintenant retrouver une certaine quiétude afin de faire son deuil.

C'est ce que soutient le curé de la ville, Steve Lemay. Il avoue toutefois que les gens de Lac-Mégantic ont des sentiments partagés, craignant d'être laissés à eux-mêmes, voire abandonnés.

L'abbé Lemay ne peut que constater que les nombreux journalistes qui ont envahi la ville depuis la tragédie vont quitter graduellement, ce qui éloignera l'attention médiatique.

De nombreux touristes ont néanmoins répondu à l'appel de la mairesse Colette Roy-Laroche et se sont rendus à Lac-Mégantic, ces derniers jours. L'économie locale continue donc de fonctionner presque normalement, malgré la destruction d'une bonne partie du centre-ville lors de la catastrophe ferroviaire.

L'attitude de certains touristes provoque par ailleurs un malaise. Plusieurs se massent sur le parvis de l'église Sainte-Agnès afin d'avoir « la meilleure vue » sur la « zone rouge ». Le curé Steve Lemay souhaite que ces derniers viennent plutôt se recueillir au mémorial, à l'intérieur de l'église, afin de démontrer leur solidarité avec les Méganticois.

La Presse Canadienne

http://www.radio-canada.ca/sujet/lac-megantic Consultez notre dossier.

PLUS:rc